Pédagogique Technologique

Les 7 péchés de la formation à l’ère du numérique

En voyage d’études aux États-Unis, Denis Cristol a eu la bonne idée d’interviewer Larry Page, ex-PDG de Google, et d’en rendre compte dans un article pour Thot Cursus. L’angle de l’article est à la fois inusité et très riche: quels sont selon Page les sept péchés capitaux du numérique? Les réponses sont toutefois en lien avec l’ingénierie de formation.

Paresse

« Ce péché consiste à faire un copier-coller des pratiques du monde analogique vers le monde digital.  […] La plus grande paresse est celle qui oublie que l’apprenant dispose d’un cerveau, d’une expérience, de désir et qu’il baigne dans une variété d’activités. […] En croyant concevoir des dispositifs à peu de frais et rapidement, on fabrique des chaussures trop petites,  qui font mal aux pieds et on finit par aller pieds nus.»

Orgueil

« Ce péché conduit à peu écouter les autres, à faire selon son idée propre, à s’obstiner sur sa solution quand bien même elle fonctionne mal. […] Je me referme sur ma solution, mon programme parce que ce qui compte pour moi c’est d’avoir raison. Et peu importe si je suis le jouet des apparences et s[i les étudiants] n’apprennent que difficilement et en souffrant. »

Gourmandise

« ..La logique ressourciste qui consiste à offrir toujours plus de textes, d’exercices, de vidéos, d’évaluation, de suivi, de mégaoctets est-elle bien alignée sur une finalité pédagogique ? 
À l’infobésité ne faudrait-il pas préférer l’infoxygenation, la frugalité de données ciblées et de qualité plutôt que des flux de copiés-collés insipides ? »

Avarice

« Garder par devers soi les connaissances acquises sur les autres, c’est de l’avarice.  Offrir chichement des informations et chercher à tirer profit de toutes données, c’est de l’avarice.
L’enjeu du savoir est de le partager pour qu’il grandisse et non d’en faire une source de profits sans fin. »

Colère

« …La colère est déjà un processus émotionnel qui brouille notre jugement mais avec une accélération numérique, elle devient éruptive.
Le numérique nous fait serrer les poings plus vite.  En matière de formation, l’apaisement passe par du ralentissement. […] Qu’est ce qui nous empêche de créer des rythmes intéressants ? Avec les modalités asynchrones, rien ne nous bloque. »

Envie

« …Des sociétés sont fières de produire des statistiques sur nos façons d’apprendre. […] [L’apprenant] ne sait même pas ce que sait le gestionnaire de plateforme sur lui et ce qu’il fait des données ? L’envie de piloter la conduite de l’apprenant l’emporte au détriment de favoriser son envie d’apprendre. »

Luxure

« Tu acceptes toutes les clauses en cliquant OK sans rien vérifier, puis tu t’étonnes d’être envahi par des virus et des pourriels contre lesquels il est difficile de lutter. Tu te laisses séduire dès que ça clignote, qu’une image choc apparaît ou qu’un titre accrocheur te harponne.
[…] Le paradoxe réside entre des cours en ligne bien pensés mais tellement prévisibles qu’on s’y ennuie et des digressions sans fin à force de surfer n’importe comment en cliquant sur tout ce qui se présente. »

[Nos emphases.]

Source: Cristol, Denis, “Les 7 péchés capitaux du numérique – Conversation avec Larry Page“, Thot Cursus, 12 avril 2020 (mise à jour:13 avril 2020)

Passer d’un enseignement à distance en urgence à un enseignement à distance résilient
L'après COVID-19: l'intelligence artificielle à la rescousse des enseignants et des étudiants?

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Laisser un commentaire

Aliquam sit tristique Praesent massa nec venenatis dapibus at