Technologique Tendances sociétales

S’ennuyer de son campus et le reconstruire dans Minecraft

Pearse Anderson est un étudiant en année terminale au Oberlin College en Ohio. Pour lui, comme pour plusieurs autres étudiantes et étudiants de sa génération, le fait de quitter en catastrophe son campus et ses collègues de promotion a été vécu comme une perte brutale, dont il vit encore le deuil.

Or, les étudiantes et étudiants de cette tranche d’âge ont grandi avec le jeu Minecraft – qui a maintenant 10 ans – et se retrouvent désormais avec beaucoup de temps pour “construire”…

“…[T]he graduating class of 2020 have a unique relationship to the game. We grew up with Minecraft updates from middle school to today, the game getting more complex as we aged. Most interviewed students purchased Minecraft during early alpha development, and returning to it now, in their childhood bedrooms, is like returning to an old toy — one with no real endgame.

Un certain nombre d’entre eux se sont donc organisé des serveurs où installer leurs “carrés de sable”, ainsi que des groupes d’échanges sur des serveurs Discord et ils se sont mis à recréer les lieux associés à leurs études… avec un niveau de réalisme assez saisissant.

“Minecraft has become a salve for many students like myself, and college servers have started to become a place where students can log in to process the sudden loss of an on-campus community — or maybe rebuild it.”

La Fisher Fine Arts Library de la University of Pennsylvania version réelle et “reconstruite”…
(photographie par chrisinphilly5448
capture d’écran Minecraft par Makarios Chung)

Les institutions suivantes sont mentionnées dans l’article d’Anderson comme étant en « reconstruction virtuelle » par divers groupes d’étudiantes et d’étudiants:

  • la University of Pennsylvania,
  • la Boston University,
  • la University of California Los Angeles (UCLA),
  • le South Louisiana Community College,
  • la Northwestern University,
  • la University of Chicago,
  • l’Université Brown.
  • l’Université Columbia,
  • la University of Minnesota,
  • la University of Texas,
  • la Drexel University,
  • la University of Washington et
  • la Berklee School of Music.

Par ailleurs, un article de Ouest-France présente le travail de quatre étudiants de Sciences Po Paris:
« On dispose d’un canal dans lequel on envoie l’audio des cours magistraux. Les étudiants connectés peuvent assister au cours magistral en amphi, comme s’ils y étaient. Avec la possibilité d’intervenir, de poser des questions ou de parler à leur voisin », détaille auprès de BFMTV Benjamin Gault, l’un des créateurs du projet.

Pour les étudiantes et étudiants américains qui diplômeront en mai prochain, des cérémonies de diplomation virtuelles seront tenu en ligne:

“Come May there will be in-game graduations. […] Boston University seniors Rudy Raveendran and Warren Partridge created “Quaranteen University.” This is a new server specifically made to host a Class of 2020 graduation for students from hundreds of different universities. 706 students from 278 institutions have signed up in the last week, and one mom has already emailed Raveendran asking how she can get an in-game seat to this massive ceremony on May 22nd.”

Dimension intéressante, ces “constructeurs” redécouvrent leurs campus respectifs, son architecture, ses lieux uniques ou insolites:

“Nearly all builders say that they will leave their projects with a newfound appreciation for campus architecture, especially the spots they never visited or overlooked. “It makes me feel like I took this for granted,” Jan Rubio, a UT freshman, says. “Especially knowing that people have toiled to recreate these views and these buildings,” adds Jasper Ty [un étudiant de première année de l’Université Drexel qui songe à développer des visites guidées de ces campus pixelisés].”

Ce niveau d’attachement à des lieux physiques et à des connaissances d’études peut surprendre à l’ère du virtuel et des réseaux sociaux… Il faudra peut-être nous en souvenir lorsque nous tiendrons nos propres festivités de diplomation l’automne prochain… Surtout si elles doivent prendre une forme différente, compte tenu d’éventuelles mesures de distanciation sociale qui pourraient perdurer ou se répéter.

Sources:

Anderson, Pearce, “Campus is closed so college students are rebuilding their schools in Minecraft“, The Verge, 31 mars 2020.

« Second Life », « Minecraft »… Les « confinés » se retrouvent dans les mondes virtuels, Le Monde, 1er avril 2020

« Coronavirus. Sur Minecraft, des étudiants de Sciences Po recréent leur établissement, fermé à cause du confinement », Ouest-France, 2 avril 2020

« Zoom out »: parfois la webcam n'est pas la solution
La diffusion vidéo en continu = 61 % du trafic Internet descendant

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé est coordonnateur de la veille et de la gestion des connaissances au SSF. C'est également le rédacteur en chef de L'éveilleur. De par ses fonctions, il se doit d'être touche-à-tout, mais il s'intéresse particulièrement à l’identification et au développement de compétences transversales (numériques et humaines), aux caractéristiques des nouvelles clientèles étudiantes, aux nouveaux espaces d'apprentissage, aux nouvelles formes de certification, ainsi qu'à l’intégration de récits à la formation.

Laisser un commentaire