Pédagogique Point chaud / en émergence Technologique

Ma première journée d’enseignement à distance – témoignages

À l’Université de Duke, les cours ont repris après une course folle contre la montre pour passer de l’enseignement en présentiel à l’enseignement à distance.  Curieuse de savoir comment la première journée d’enseignement à distance s’est passée, la directrice du programme en leadership environnemental de Duke, Rebecca Vidra, a sondé 14 professeurs pour qui, souvent, il s’agissait d’une première.  Voici quelques témoignages, traduits à l’aide du traducticiel Deepl, puis ajustés.

  • Tout s’est bien passé hier. J’ai eu une surprise durant ma prestation : mon fils de 4 ans s’est faufilé dans mon bureau et s’est présenté au milieu de la classe. Mais, à ma grande surprise, ça n’a pas été un désastre total. En fait, les étudiants ont apprécié cette “interruption” et ont été heureux de le rencontrer. J’ai l’impression que la distance sociale rapproche vraiment les gens. Quand nous enseignons de la maison, nous invitons les élèves chez nous. Et devinez quoi ?  Ils finiront par tomber sur nos enfants, nos animaux, nos conjoints, etc.  Et ce que j’ai appris hier, c’est que s’ils le font, c’est ok.  
    (Luana Lima, Time Series for Environmental Data Analysis)

  • Le premier jour s’est relativement bien déroulé. Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’il n’y a pas eu de problème majeur : la technologie a tenu le coup bien qu’on n’avait pas testée sa performance pour une si grande demande.  Les étudiants ont été compréhensifs et ont apprécié nos efforts pour rendre le passage à distance aussi agréable que possible. Nos attentes n’étaient pas très élevées et nous aurions peut-être même pu être un peu plus ambitieux mais, en fin de compte, il appert que nous avons trouvé le bon équilibre pour lancer les choses.
    (John Fay, GIS for Conservation Management)

  • Mes deux cours (un avec 88 étudiants et 5 assistants et un avec 12 étudiants) se sont étonnamment bien déroulés : personne n’a signalé de problème technique et le forum a fonctionné à merveille dans la grande classe pour que les étudiants puissent poser leurs questions. J’avais plus de questions liées au contenu en ligne que je n’en pose normalement en classe. Dans le cours ENV201, les étudiants étaient un peu anxieux, car un examen de mi-session est prévu sous peu, mais ils ont pu pratiquer dans le cours ce qu’ils auront à faire dans Sakai [environnement numérique d’apprentissage, compétiteur de Moodle] et ainsi les préparer pour que tout se passe bien à l’examen.  Je suis sûr qu’il y aura des pépins, mais les étudiants ont tendance à être plus habiles dans l’utilisation de la technologie que les professeurs.  Mon cours de discussion a été bien meilleur que ce que j’avais prévu – dès que les étudiants ont commencé à parler, ça s’est bien passé.  Les enregistrements de Zoom ont été disponibles 90 minutes environ après le cours et ils sont déjà affichés. Je suis sûr qu’au fur et à mesure que nous avancerons dans le cours, il se présentera des problèmes, mais le premier saut a été réussi.
    (Joel Meyer, Mechanisms of Environmental Toxicity)

  • Je pense que ça s’est bien passé hier (nous verrons comment ça se passera demain quand je commencerai à donner des cours sur la mégafaune marine). J’ai été agréablement surprise que Zoom ait tenu le coup hier. Mais, surtout, j’ai été agréablement surprise par le nombre d’étudiants qui veulent que les choses restent aussi proches que possible de ce que nous avions prévu au départ, et dans le même format. Je pense qu’ils sont à la recherche de cohérence et de routine en cette période d’incertitude.
    (Meagan Dunphy-Daly, Marine Megafauna)

Comme l’anticipe Joel Meyer, il est à prévoir qu’il y aura des problèmes, mais ce qui a frappé Rebecca Vidra, c’est le sentiment de soulagement de revenir à quelque chose de « plus normal » dans cette période déstabilisante et ce, autant pour les enseignants que pour les étudiants.  Enfin, plusieurs ont mentionné qu’ils trouvaient l’expérience en ligne plus personnelle. Comme quoi, à quelque chose malheur est bon…

Source
Vidra, Rebecca.  First Impressions: Week 1 of Remote Teaching and Learning. Learning Innovation, le blogue.  31 mars 2020.

Un aperçu du monde du (télé)travail post-pandémie
Déconstruire les infox générées par la transition obligée à l’enseignement à distance

À propos de l'auteur

Sonia Morin

Sonia Morin

Laisser un commentaire

commodo elementum libero ante. elit. libero.