Pédagogique Technologique

Capture d’écran ou image simplifiée?

Dans «3 myths you need to reject to make more visual help content», Justin Simon explique en quoi l’image simplifiée est préférable à la capture d’écran originale lorsque vient le temps d’illustrer un tutoriel, une procédure logicielle ou tout autre type de ressource de formation.

Mais qu’est-ce qu’une image simplifiée? Ce n’est ni plus ni moins qu’une capture d’écran épurée. Ainsi, seront éliminés tous les éléments distrayants ou inutiles d’une capture d’écran originale et les autres éléments, ceux qui n’ont pas besoin d’être lus ou reconnus seront remplacés par des formes ou des icônes génériques. À terme, l’opération allège l’ensemble, facilite la compréhension et met l’emphase sur ce qui doit être retenu.

Voici un exemple qui montre bien la différence.

Tiré et adapté de l’article de Justin Simon

Évidemment, pour parvenir à un tel résultat, il faut…

  • garder en tête les cibles de formation;
  • faire la synthèse des éléments-clés, c’est-à-dire identifier ce qui doit être retenu, en cohérence avec les cibles d’apprentissage;
  • remplacer les éléments secondaires par des formes pouvant les symboliser;
  • éliminer tout le reste.

Certains mythes doivent aussi être déboulonnés.

Mythe 1. La production d’images simplifiées prend plus de temps.
Il va de soi que produire une image simplifiée prend un tantinet plus de temps qu’une capture d’écran brute. Cependant, celle-ci pourra être réutilisée dans plusieurs contextes et avec des clientèles différentes. Elle sera à l’abri des inévitables mises à jour de logiciels et donc beaucoup plus pérenne.

Mythe 2. Seuls des “professionnels” peuvent simplifier des images.
Sachant que la simplicité est la meilleure alliée en plusieurs domaines, l’utilisation d’images simplifiées devrait être considérée en formation. Loin d’être inaccessibles ou réservées aux professionnels, elles sont plutôt faciles à produire. Certains outils, dont Snagit, possèdent même une fonction de simplification qui automatise et facilite les étapes de production.

Mythe 3. Les apprenants ne reconnaîtront pas la capture d’écran originale derrière l’image simplifiée.
Afin d’éviter qu’une capture d’écran ne soit «dénaturée» par une opération de simplification, il suffit généralement d’en conserver la mise en page originale et d’utiliser la même palette de couleurs.

Vous voulez en apprendre plus sur la fonction de simplification intégrée à Snagit? Consultez ce tutoriel.

Source: Justin, Simon, «3 myths need to reject to make more visual help content», TechSmith, consulté le 28 février 2020.

8 étapes pour développer une communauté d'apprentissage en classe
COVID-19 : une pétition demande de suspendre le trimestre et de créditer les cours

À propos de l'auteur

Francheska Gaulin

Francheska Gaulin

Laisser un commentaire

Sed sem, leo. ante. leo mi, Donec quis, libero. dolor felis diam