Compétitive Tendances sociétales

Pratiques inspirantes en internationalisation

L’UQAM et le jumelage interculturel

En 2002, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) a mis en place des programmes de jumelages interculturels qui permettent aux étudiants francophones et aux étudiants non francophones d’entrer en contact. « En plus d’établir des ponts entre des étudiants de différents horizons culturels, ils développent chez les étudiants francophones des habiletés à travailler avec des personnes issues d’autres cultures, tout en permettant aux non-francophones d’apprendre le français de même que de connaître leur société d’accueil. » En mai 2019, le Groupe de recherche sur les jumelages interculturels a lancé le site web Jumelages interculturels qui permet de rassembler en un seul endroit de nombreuses ressources sur le sujet.

Le Cégep de Matane et la mobilisation des acteurs régionaux

Les cégeps de région font face à une importante baisse d’inscriptions, notamment à cause du vieillissement de la population, particulièrement sévère en région. Plusieurs établissements collégiaux se tournent donc vers le recrutement international pour assurer la survie de leurs programmes. C’est le cas du Cégep de Matane qui, depuis 2004, met en place des pratiques d’accueil et d’intégration pour les étudiants internationaux en travaillant avec plusieurs acteurs locaux. Entre autres, l’établissement collégial offre des programmes techniques de qualité et fortement en demande sur le marché du travail pour attirer les étudiants internationaux. Il a également créé à Matane le studio d’effets visuels Squid Squad, qui vise à retenir les étudiants internationaux dans la région une fois leurs études terminées. L’initiative semble porter fruit, car on dénombrait en 2019 340 étudiants internationaux sur les 720 étudiants inscrits au cégep. 

L’Université York et le #YIFeel

York International est l’équipe de professionnels et d’intervenants qui s’occupe de l’accompagnement des étudiants internationaux à l’Université York, à Toronto. Elle a lancé en 2018 une campagne de sensibilisation à propos de la santé mentale des étudiants internationaux. Par des vidéos, des blogues, des affiches et une exposition de photos, la campagne #YIFeel « vise à donner aux étudiants des espaces et des médiums pour raconter leur histoire, mettre en avant ce que la santé mentale signifie pour eux, tout en tenant compte des différences culturelles et des besoins des étudiants internationaux. » (York International, 2018)

Keep me safe

L’International Student Support Program (ISSP) a été lancé en 2015 à l’Université Laurentienne. Dès l’année suivante, il était implanté dans plus de 20 institutions postsecondaires canadiennes. Le programme permet aux étudiants internationaux de bénéficier du soutien d’un professionnel en santé mentale et ce, dans la langue de leur choix. Grâce à son application Keep me safe, les étudiants internationaux ont accès à un service de soutien à tout moment, même le soir et la fin de semaine, par différents moyens : téléphone, application gratuite comprenant une messagerie instantanée, des ressources disponibles sur les campus et un site Web comprenant différentes ressources.

Sources : 

CAPRES. (2019). Jumelages interculturels : l’expertise de l’UQAMCAPRES.

CAPRES. (2019). Mobiliser les acteurs régionaux : le cas du Cégep de MataneCAPRES.

CAPRES. (2019). YIFeel : une campagne pour s’exprimer – pratique inspiranteCAPRES.

CAPRES. (2019). Keep me safe : un soutien 24/24, 7/7 – pratique inspiranteCAPRES.

Montréal International brise les records
Précisions de vocabulaire autour de la formation à l'international

À propos de l'auteur

Avatar

Annabelle Jomphe

Laisser un commentaire

commodo vel, ipsum lectus ut neque. Aliquam ut