Pédagogique Point chaud / en émergence Technologique Tendances sociétales

Des conseils pour protéger ses données privées en ligne

Le 28 janvier dernier était la journée des données privées (Data Privacy Day), née en 2008 d’une initiative internationale destinée à sensibiliser les internautes à l’importance de protéger leurs activités en ligne ainsi que les données qui en découlent. Plusieurs universités à travers le monde s’en inspirent pour promouvoir leur propre campagne auprès de leurs étudiantes et étudiants.

Un article paru dans le plus récent numéro du EDUCAUSE Review propose une série de références et d’outils associés à des conseils pour aider les étudiantes et étudiants à mieux protéger leur empreinte numérique. Ces conseils peuvent également s’appliquer aux enseignantes et enseignants et aux personnels professionnel, technique ou administratif qui les soutiennent dans leur mission.

En voici un échantillon.

  • Limiter la quantité d’informations personnelles que l’on partage en ligne, par exemple en mettant à jour périodiquement les paramètres de confidentialité sur les différents sites web que l’on fréquente régulièrement ainsi que ceux associés aux applications et appareils mobiles que l’on utilise au quotidien.
  • Lorsqu’on travaille dans un espace public, il est conseillé de se déplacer au besoin vers un espace privé pour échanger des informations personnelles ou confidentielles.
  • Activer la vérification en deux étapes ou l’authentification multifactorielle chaque fois qu’elle est proposée pour empêcher l’accès non autorisé aux appareils ou à aux comptes en ligne (ex. par l’envoi d’un code numérique à usage unique au moyen du courriel, ce qui permet de confirmer l’accès à son compte sur un site transactionnel). Il est à noter que la suite Office 365 de Microsoft offre cette possibilité à ses utilisateurs. Certains services expérimentent présentement cette nouvelle possibilité sur nos campus.
  • Utiliser un réseau privé virtuel (RPV) lorsque l’on travaille à domicile ou que l’on utilise les réseaux Wi-Fi publics, en particulier lorsque l’accès aux données personnelles ou professionnelles importantes est en jeu. Le STI offre déjà un tel outil gratuitement à tous les membres de la communauté de l’UdeS.
  • Limiter le type d’informations personnelles partagées sur les sites de réseautage social et réfléchir à la manière dont les données personnelles des profils pourraient être partagées avec des sociétés de collecte de données.
  • Rechercher une politique de confidentialité sur les sites pour savoir comment les médias sociaux ou les sites affiliés peuvent saisir et utiliser les données personnelles.
  • Comprendre les différents aspects de la vie privée (dans la sphère personnelle, l’autonomie, le secret, l’accès limité, le “droit à l’oubli”, etc.) et leur rapport à la sécurité.

L’article fait également référence à d’autres sites ainsi qu’à des tutoriels en format vidéo visant à former et à mieux préparer les personnes à gérer leurs données.

À lire!

Source: Vogel, Valerie. Take Ownership of Your Privacy. EDUCAUSE Review, 28 janvier 2020.

Seule l’œuvre d’un être humain peut être protégée par le droit d’auteur. Vraiment?
Microcertification en Ontario: un cadre, 14 projets pilotes et un forum

À propos de l'auteur

Marc Couture

Marc Couture

Marc Couture est conseiller pédagogique en intégration des technologies au Service de soutien à la formation (SSF) depuis 2005. Il est principalement responsable de la gestion de la plateforme Moodle à l'UdeS. Il offre également de la formation ainsi qu'un soutien-conseil technopédagogique au personnel enseignant et porte une attention particulière à l'impact du numérique sur l'enseignement et l'apprentissage. Il s'intéresse au travail collaboratif, à l'apprentissage adaptatif et personnalisé ainsi qu'à l'évolution des plateformes et outils soutenant la gestion des activités pédagogiques.

Laisser un commentaire