Technologique

La réalité virtuelle prendra-t-elle son envol avec la pandémie?

Dans le contexte actuel, nous sommes nombreux à devoir réexaminer et adapter nos pratiques. Certains y arrivent plus facilement et plus rapidement que d’autres. C’est le cas de la 22e édition du Laval Virtual World, un événement d’envergure internationale qui se tient habituellement en présence mais qui a profité de la situation pour se “virtualiser”.

Ce printemps, considérant la situation qui sévissait en France, le comité organisateur de l’événement, au lieu d’annuler, a plutôt décidé de le tenir entièrement en réalité virtuelle (RV). Il faut dire que les organisateurs s’y connaissaient déjà en la matière et qu’il n’en fallait pas plus pour qu’ils y voient une occasion de tester cette technologie dans le cadre d’un événement majeur.

La Vitrine Technologie Éducation (VTÉ), en la présence de leur collaboratrice Florence S. Muratet, a participé à cette dernière édition du Laval Virtual World.

« Après avoir téléchargé une application qui permettait la personnalisation d’un avatar participant, le colloque nous ouvrait ses portes. Des milliers d’avatars venus des quatre coins du monde s’affairaient dans un espace plein air, se dirigeaient au service d’accueil, retrouvaient des collègues ou des connaissances et se rendaient directement aux conférences qu’ils avaient choisies… ».

Comme dans un jeu vidéo, les avatars-participants ont ainsi pu assister à des conférences données par des avatars-communicateurs et échanger avec eux comme s’ils y étaient.

La tenue de ce genre d’événement en réalité virtuelle permet :

  • les déplacements dans des environnements 3D ;
  • les interactions spontanées entre avatars ;
  • de bouger, applaudir, lever la main pour poser des questions, ce qui rend l’expérience plus vivante et humaine.

De quoi seront faites nos interactions dans un futur plus ou moins rapproché ? Seront-elles plus virtuelles que réelles ? Chose certaine, en tant que technologie, la réalité virtuelle semble avoir ceci de particulier qu’elle arrive à se faire oublier au profit de l’activité qu’elle supporte. Ce qui, de toute évidence, permet aux participants de se concentrer sur ce pourquoi ils sont réunis.

Source : Sedaminou Muratet, Florence, «Une conférence internationale 100% virtuelle: bienvenue au Laval Virtual World» à distance», VTÉ Vitrine technologique éducation, 8 mai 2020.

Analyse des données et considérations éthiques sur la réussite des étudiants en temps de pandémie
Interne: UQTR - programme court de 2e cycle offert en FAD sur le design de formation et la collaboration à distance

À propos de l'auteur

Francheska Gaulin

Francheska Gaulin

Laisser un commentaire

mattis felis dapibus in pulvinar Aenean ipsum