Pédagogique Technologique

L’automatisation et l’impact des données dans le domaine de la santé

L’exploitation des données est en voie de profondément transformer la pratique de la médecine. L’intelligence artificielle va venir accélérer l’automatisation de différents processus autrefois réservés aux spécialistes. Peu de professionnels se disent prêts à s’adapter à cette nouvelle réalité. Ils tardent à intégrer les résultats de l’analyse des données et des conseils provenant d’algorithmes à leur pratique clinique. C’est la principale conclusion à laquelle arrive un rapport produit en début d’année par l’Université de Stanford, qui explore les grandes tendances à surveiller en 2020 dans le domaine de la santé.

En complément à une revue de l’actualité et des publications de recherche en médecine effectuée l’an dernier aux États-Unis, l’équipe de Stanford a effectué un sondage en septembre et octobre 2019 auprès de 523 médecins et 210 étudiants et résidents afin de dresser un portrait de la situation. Le sondage a permis de dégager certaines tendances regroupées par thématiques.

  1. Concernant la transformation des soins de santé: le financement, l’échange de données entre les systèmes, l’adoption de nouvelles technologies et l’utilisation mais aussi le développement de l’IA auront un grand impact sur la pratique médicale à court terme.
  2. Concernant l’émergence du “médecin guidé par les données”: les médecins de demain devront mieux maîtriser les outils, exploiter les sources de données et savoir comment interpréter les informations guidant leur pratique au quotidien. Obtenir de la formation à l’utilisation de technologies émergentes ainsi qu’à l’analyse des données générées par des appareils mobiles sera de plus en plus important.
  3. Concernant l’écart entre les technologies et leur adoption dans la pratique clinique: l’impact de l’innovation technologique va en s’accélérant, notamment en lien avec l’intégration de l’IA mais aussi avec la télémédecine et les soins personnalisés.
  4. Concernant la pression vécue par les intervenants: l’accomplissement des tâches, l’équilibre travail/famille, le rôle et la place que prennent les technologies ainsi que l’endettement lié aux études ressortent comme étant des préoccupations pour les professionnels en exercice et les apprenants.

Le rapport complet (en format PDF) peut être téléchargé sur le site de l’Université Stanford.

Source:
Finnegan, Joanne. Physicians expect almost one-third of their jobs to be automated by 2040. FierceHealthcare, 10 janvier 2020.

Le campus intelligent: une tendance lourde en 2020
Prendre le relais d'un cours en plein semestre

À propos de l'auteur

Avatar

Marc Couture

Laisser un commentaire

nec diam pulvinar Praesent venenatis, dapibus risus in at