Quels outils collaboratifs utilisons-nous?

Le blogueur Simon Mackie pose la question à ses lecteurs dans un article de WebWorkerDaily paru en début de semaine, où ce dernier souligne la croissance de l’utilisation des produits collaboratifs et l’arrivée des géants Microsoft, Cisco et autres voulant s’accaparer leur part de ce lucratif marché.  Peu de commentaires sont présentement disponibles sur la page de l’article en question, mais la question porte à réflexion dans notre propre contexte, où certains de nos clients utilisent les outils institutionnels (incluant Moodle et Via) mais également des plateformes facultaires (Lotus Quickplace, Microsoft Sharepoint, et peut-être d’autres) ainsi que des outils disponibles au grand public (on n’a qu’à penser à la suite des outils de Google, Skype pour la téléconférence en ligne, BaseCamp pour la gestion de projets, etc).

Quel est l’état de l’utilisation des outils collaboratifs à l’UdeS?  Quelle place prennent ces outils dans le travail quotidien effectué par nos diverses clientèles?  Je serais même curieux de savoir quels sont les outils utilisés à l’interne au SSF pour collaborer avec nos enseignants ou des intervenants externes qui, par la force des choses, n’ont pas nécessairement accès aux plateformes institutionnelles ou facultaires.  Cette information pourrait certainement aider à la prise de décision concernant les investissements à effectuer ou à réévaluer dans un contexte de restrictions budgétaires à l’UdeS.

Blackboard se positionne dans l'enseignement collaboratif synchrone
Helen Barrett sur les portfolios interactifs

Commentaires

  1. lucie c. gagnon a écrit:

    Moi j’utilise Boxnet pour un projet du CUFE.

  2. J’utilise DropBox pour partager des fichiers avec une équipe de chargés de cours en vue de la mise en ligne d’un cours (formation continue dans le cadre du programme de réadaptation à Longueuil).

  3. Nous utilisons depuis peu BaseCamp à titre expérimental pour appuyer la gestion des projets, notamment en lien avec le soutien aux équipes qui travaillent à développer des parcours de professionnalisation.

Exprimez-vous !

*