Compétitive Pédagogique

La TÉLUQ prépare une version numérique du dictionnaire Legendre

Excellente nouvelle pour qui s’intéresse à la pédagogie dans le monde francophone!  Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec vient d’octroyer une subvention de 875 000 $ sur cinq ans à la TÉLUQ en vue de réviser et de mettre à jour le Dictionnaire actuel de l’éducation (DAÉ; connu dans le milieu simplement comme “le Legendre”) qui sera désormais disponible en version numérique et gratuite pour les intervenants en éducation.

« Cette nouvelle édition accessible, réalisée par le professeur émérite et spécialiste en sciences de l’éducation Renald Legendre et le Département Éducation de l’Université TÉLUQ, comptera notamment de nouvelles définitions. Le but ultime étant d’accroître la qualité de l’éducation québécoise et d’actualiser ainsi le droit pour tous de développer au mieux leur potentiel et de participer à l’évolution de la société. » [notre emphase]

Dès la première année du projet, on vise…

  • la publication de
    • 10 000 entrées,
    • 7 500 articles,
    • 21 000 définitions
    • 20 000 notes explicatives
  • l’enrichissement des
    • 3 500 articles de la plus récente édition.

Année après année, l’équipe ajoutera des éléments suivant le développement des connaissances dans quelque 25 sous-domaines de l’éducation.

Source: « Une version numérique et gratuite du Dictionnaire actuel de l’éducation », Télé-université (TÉLUQ), 27 novembre 2019

Mobius: un projet de réalité virtuelle pour l'enseignement supérieur
Évolution de l’apprentissage en ligne dans les universités et collèges du Canada (2019)

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé est coordonnateur de la veille et de la gestion des connaissances au SSF. C'est également le rédacteur en chef de L'éveilleur. De par ses fonctions, il se doit d'être touche-à-tout, mais il s'intéresse particulièrement à l’identification et au développement de compétences transversales (numériques et humaines), aux caractéristiques des nouvelles clientèles étudiantes, aux nouveaux espaces d'apprentissage, aux nouvelles formes de certification, ainsi qu'à l’intégration de récits à la formation.

1 commentaire

Laisser un commentaire