Plus que jamais, les employeurs prévoient augmenter ou maintenir leurs effectifs grâce à l’automatisation

Le fait que des travailleurs soient remplacés par des robots, ce qui aurait pour conséquence des pertes d’emplois, est souvent évoqué dans les médias. Mais, en réalité, le contraire pourrait bien être envisageable. Et si l’automatisation créait des emplois?  Le récent rapport de ManpowerGroup, Robots recherchent humains : quand les machines ne peuvent pas se passer de l’Homme souligne que plus d’employeurs que jamais (87 %) prévoient augmenter ou maintenir leurs effectifs grâce à l’automatisation. Ce pourcentage a progressé depuis 2017.

Pour sa troisième étude sur la révolution des compétences, ManpowerGroup a interrogé 19 000 employeurs dans 44 pays sur l’impact de l’automatisation sur la croissance de l’emploi au cours des deux prochaines années.

Les entreprises qui automatisent déjà sont en croissance et cette croissance crée de nouveaux types d’emplois. Selon ManpowerGroup, les entreprises qui progressent dans leur transformation numérique sont plus à même d’augmenter leurs effectifs. « Sur les 41 % d’entreprises qui comptent automatiser certaines tâches, 24 % créeront davantage d’emplois. »

Nouveaux emplois, nouvelles compétences

La pénurie mondiale de talents atteint son plus haut niveau en 12 ans et de nouvelles compétences apparaissent aussi rapidement que d’autres disparaissent. De plus en plus d’entreprises envisagent de développer leurs effectifs afin de contrer cette pénurie de talents. 84 % des employeurs interrogés dans cette étude prévoient de renforcer leurs compétences d’ici 2020.

« Un nombre record d’entreprises compte construire les talents qui leur font défaut à partir de leurs effectifs actuels. »

« À force de se focaliser sur la possibilité que les robots détruisent des emplois, on en finit par oublier la véritable question », a déclaré Jonas Prizing, président-directeur général de ManpowerGroup.  « Certes, de plus en plus de machines viennent grossir les rangs des entreprises, mais cela n’empêche pas celles-ci d’embaucher toujours plus de femmes et d’hommes. Pour la troisième année consécutive, notre étude relève ainsi que la plupart des employeurs ont l’intention d’accroître leur masse salariale ou de la conserver en l’état du fait de l’automatisation. Le règne des technologies étant parti pour durer, il est de notre devoir en tant que leaders de trouver la bonne formule pour faire coexister hommes et machines. »

Les employeurs valorisent plus que jamais les qualités humaines

Le rapport souligne aussi que la demande de compétences informatiques augmente considérablement et rapidement : 16 % des entreprises prévoient augmenter leurs effectifs informatiques, soit cinq fois plus que celles qui prévoient une diminution. Toutefois, on valorise aussi les qualités « humaines » : « 65 % des entreprises qui prévoient d’accroître leurs effectifs en informatique disent que la communication est la qualité humaine qu’elles valorisent le plus ».

La croissance passera également par les rôles de première ligne et de contact avec les clients nécessitant tous des compétences humaines telles que la communication, la négociation, le leadership et l’adaptabilité.

 

La formation comme solution

Développer ces compétences humaines représente un défi pour les organisations : « 43% des entreprises rencontrent des difficultés à développer des qualités humaines de leurs effectifs. »

Pour Jonas Prizing, il est temps plus que jamais de promouvoir la formation continue : « [l]es compétences sont la clé de la croissance et de la résilience des organisations comme des individus. »

Dans son rapport, ManpowerGroup recommande aux entreprises d’entretenir une culture de l’apprentissage, de sensibiliser leurs employés à la gestion de leur carrière et leur proposer des solutions pour développer de nouvelles compétences.

Source : ManpowerGroup, Robots recherchent humains : quand les machines ne peuvent pas se passer de l’Homme, 1er février 2019

S'adapter aux besoins du "nouvel étudiant majoritaire" (dit 'adulte')

Exprimez-vous !

*