Cycles supérieurs

Comment réduire l’anxiété des étudiants dans un laboratoire

Depuis un événement malheureux dans son laboratoire en 2008, Steven Cooke, professeur de biologie à l’Université de Carleton (Ottawa), utilise un document de 2 pages lors de la rencontre d’accueil qu’il tient avec ses nouveaux étudiants.  Ce document, qu’il a intitulé « lab member-professor contract » lui permet d’aborder tous les sujets d’importance pour le laboratoire comme, entre autres choses, l’éthique, la sécurité, les sauvegardes de données, les communications…  De plus, il envoie à tous les 4 mois le document en guise de rappel à tous les membres de son laboratoire.

Jen Heemstra, professeure de chimie à l’Université Emory (Atlanta) dispose d’un document de 11 pages pour le fonctionnement de son laboratoire.  Elle a demandé l’aide de ses étudiants pour le rédiger afin qu’ils s’approprient vraiment le fonctionnement du labo et elle leur demande également une mise à jour annuelle, ce qui permet d’éliminer ce qui n’est pas utile et d’ajouter de nouvelles sections.  Par exemple, l’an dernier Heemstra a ajouté une section sur le bien-être.

Moin Syed, professeur de psychologie à l’Université du Minnesota (Minneapolis) a lui aussi un document (7 pages) pour le fonctionnement de son laboratoire : « Graduate Sutdent Advising Statement » dans lequel il aborde la question du choix de carrière et la question de la conciliation études-vie personnelle.

Les trois professeurs s’entendent pour dire que le fait d’avoir un document pour le fonctionnement du laboratoire a plusieurs avantages : explicitation des attentes et des comportements attendus, établissement d’un dialogue ouvert et respectueux et même outil de recrutement.

“Cooke is part of a wave of professors who have started to onboard new group members using a document outlining lab expectations. “I think it’s becoming more and more common,” says Jen Heemstra, an associate professor of chemistry at Emory University in Atlanta who started a manual for incoming members to her lab 2 years ago. Many departments lack clear guidelines for graduate students—for example, related to sick days and vacation time—and a lot of conflict in academia stems from unclear expectations, she says. So, laying out explicit guidelines is one way to help labs run more smoothly.

Si certains sujets de ces documents s’appliquent à tous les membres d’un laboratoire, comme travailler en collégialité, d’autres sont plus spécifiques à la recherche qui s’y fait, comme la tenue des cahiers de notes du laboratoire et la sécurité sur le terrain.

Ces documents permettent de réduire considérablement l’anxiété des étudiants qui font des études supérieures recherche.  Clairement une bonne pratique à encourager.

Source

Langin, Katie.  Why some professors welcome new lab members with clear expectations—in writingScience.  19 août 2019

 

1er Sommet international jeunesse universitaire pour l'action climatique à l'Université Laval
France - Les lauréats de la 2e vague d’appels à projet "Écoles universitaires de recherche" du programme PIA

À propos de l'auteur

Sonia Morin

Sonia Morin

Laisser un commentaire

sit dolor risus commodo felis ut vel, facilisis elit. accumsan