Intelligence artificielle, éducation et développement durable

L’UNESCO publiait ce printemps un rapport sur l’intelligence artificielle (IA) en éducation qui examine les défis et les opportunités que l’IA représente vis-à-vis du 4e objectif de développement durable de l’ONU : assurer l’accès de tous à une éducation de qualité sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

Le rapport présente des initiatives de différentes régions du monde où l’IA améliore l’apprentissage en permettant, par exemple, un apprentissage plus personnalisé.

Avec l’omniprésence de l’IA, le rapport plaide pour le développement de compétences en littératie numérique. Le rapport propose des domaines de compétences et des éléments de compétences spécifiques qui vont de l’apprentissage de notions de base sur les appareils et logiciels (démarrage, fermeture) aux aspects de communication et de collaboration, à la création de contenu, en passant par la sécurité, la résolution de problèmes, notamment.

Le rapport identifie enfin des défis très importants liés à l’IA en éducation au regard des objectifs de développement durable. Les voici.

  • L’importance d’une politique publique globale sur l’IA pour le développement durable. Alors que le secteur privé est un incontournable dans le développement de l’IA, de nouvelles agences et institutions publiques sont des acteurs essentiels à mettre en place pour s’assurer de l’arrimage de l’IA avec les objectifs de développement durable. De telles politiques et institutions devaient être chargées des enjeux éthiques liés à l’IA.
  • Assurer l’inclusion et l’équité en matière d’IA et d’éducation. Alors que l’IA se développe à une vitesse folle, bien des pays souffrent d’un manque d’infrastructures numériques. Comment s’assurer que le développement de l’IA ne viennent pas accentuer la fracture numérique? Voire, comment l’IA peut être mise à profit pour la réduire?  Cette fracture existe entre les pays, mais aussi entre les groupes sociaux, ainsi qu’entre les genres.
  • Préparer les enseignants à l’éducation basée sur l’IA et inversement, s’assurer que l’IA comprenne l’éducation
  • Développer des systèmes de données de qualité et inclusifs
  • Renforcer la recherche sur l’IA dans le domaine de l’éducation
  • Éthique et transparence dans la collecte, l’utilisation et diffusion des données

 

Source

Pedró, Francesc, Subosa, Miguel, Rivas, Axel, Valverde, Paula. Artificial intelligence in education: challenges and opportunities for sustainable development. UNESCO. 2019. 46 p.

Pourquoi plusieurs campus ont maintenant une équipe de sports électroniques? (e-sports)
La révolution 4.0 (numérique) : qu'est-ce que ça change pour le monde de l'enseignement?

Exprimez-vous !

*