Pratiques d’attribution du titre d’auteur pour un article biomédical : aggravation!

Hervé Maisonneuve, auteur du blogue Rédaction médicale et scientifique, n’est pas tendre envers les pratiques d’attribution du titre d’auteur pour un article en sciences biomédicales.

Avec une collègue, Hervé Maisonneuve a refait en 2019 une étude de 2003 auprès de chercheurs des Hospices civils de Lyon afin de vérifier si les pratiques d’attribution du titre d’auteur pour un article en sciences biomédicales avaient évolué.  Les résultats de la comparaison, qui ont fait l’objet d’un poster à la 6e conférence internationale sur l’intégrité scientifique (WCRI 2019), sont désolants :

Tableau 1

L’attribution honorifique du titre d’auteur a augmenté de 14%, et ce, sans que la proportion de chercheurs trouvant la pratique douteuse n’augmente significativement : 3%.  En fait, la fréquence de son attribution est en hausse : 3 points de pourcentage pour « frequent » et 10 points de pourcentage pour le « very frequent ».

Tableau 2

Quant à la pratique du recours à des auteurs « fantômes », elle aussi est en hausse.

Faut-il s’étonner alors que la connaissance des critères de l’ICMJE [International Commitee of Medical Journal Editors]soit en baisse?

À quoi servent les critères s’ils ne sont pas connus ou s’ils ne sont pas respectés?

Quelle est la valeur du titre d’auteur dans un article scientifique en sciences biomédicales?

Que signifie une conduite intègre en matière de publication scientifique dans ce secteur?

Quelque chose nous échappe-t-il qui ne nous permet pas de comprendre ces pratiques?

Source:
Maisonneuve, Hervé. WCRI2019 : Les critères pour être auteurs d’un article biomédical : ignorés, bafoués et situation en voie d’aggravation ?  Rédaction médicale et scientifique.  4 juin 2019.

 

L'impact environnemental de l'IA
Des diplômés choisiront leur travail en fonction des préoccupations écologiques des employeurs

Exprimez-vous !

*