Le MIT et 8 universités veulent développer une infrastructure mondiale pour les diplômes numériques

Leur objectif est de « créer une norme d’infrastructure fiable, distribuée et partagée pour l’émission, le stockage, l’affichage et la vérification des attestations d’études numériques » (digital credentials) [traduction de deepl.com]

…Digital credentials allow learners to maintain a compelling and verifiable digital record of their lifelong learning achievements that may include badges, internships, bootcamps, certificates, MicroMasters (graduate-level courses), and stackable combinations thereof, as well as traditional degrees — all of which they can easily share with employers or other institutions. Institutions can record and manage the achievements of their learners in a way that is easy, safe, and inexpensive, and minimizes the risk of identity fraud. (Day, 2019)

Les universités qui composent le Digital Credentials partnership sont…

  • Delft University of Technology (Pays-Bas);
  • Harvard University Division of Continuing Education (États-Unis);
  • Hasso Plattner Institute at the University of Potsdam (Allemagne);
  • MIT (États-Unis);
  • Tecnologico de Monterrey (Mexique);
  • Technical University of Munich (Allemagne);
  • University of California at Berkeley (États-Unis);
  • University of California at Irvine (États-Unis);
  • University of Toronto (Canada).

Elles sont en discussion depuis plus d’une année. Leur groupe de travail technique prépare un livre blanc (white paper) qui sera publié en 2019.  Un atelier aura lieu au MIT en juin. De nouveaux participants sont d’ailleurs les bienvenus à cette rencontre.  Chacune de ces institutions a investi 20 000 $US en fonds de démarrage, mais le groupe sera à la recherche de financement de la part de fondations et d’autres donateurs.

Elles ne souhaitent pas réinventer la roue en termes de normes techniques mais veulent que la provenance d’une accréditation soit intégrée à un fichier de façon à ce qu’un tiers soit en mesure de la vérifier sans passer par des intermédiaires comme Credly ou Badgr.  On souhaite utiliser la cryptographie, les « public key infrastructures« , les « public ledgers« , mais sans avoir encore statué sur la meilleure façon de procéder.  L’an dernier le MIT annonçait qu’il délivrerait désormais tous ses diplômes en version numérique en utilisant la technologie blockchain.  On veut aussi trouver des façons de reconnaître les programmes hors grade.

Institutions that fail to get involved in digital credentials risk falling behind, said [Gary] Matkin [dean of continuing education at the University of California, Irvine]. Earlier this year he helped to co-write a report that described digital credentials as an “institutional imperative.”

Sources:

Day, Suzanne, « Nine universities team up to create global infrastructure for digital academic credentials« , MIT News, 23 avril 2019

McKenzie, Lindsay, « Seeking a Shared Global Standard for Digital Credentials« , Inside Higher Ed, 24 avril 2019

Site web de l’initiative digitalcredentials.mit.edu

Référentiel de compétences au 1er cycle selon le BCI
Le micro-learning: «Bouchées d'apprentissage» pour étudiants affamés

Exprimez-vous !

*