Doit-on se préparer à une « robolution » par l’éducation?

La « robolution » est le terme utilisé par deux consultants pour désigner ce qu’ils entrevoient comme une « nouvelle révolution industrielle » liée à l’intégration des robots dans les diverses sphères d’activité économique. Le rapport produit par Catherine Simon et Bruno Bonnell présente un état des lieux en matière de développement de la robotique et des systèmes intelligents en France et propose quelques pistes afin d’en faire un leader international en la matière.

Dans la synthèse du rapport (disponible en format PDF ici), les auteurs présentent la problématique de l’intégration de la robotique autour de 5 grands thèmes:

  1. connaître (identifier, nommer, référencer la robotique et son écosystème);
  2. intégrer (le maillon clé de la transformation);
  3. articuler (articuler les acteurs dans un écosystème ouvert d’innovations);
  4. former (dans un contexte où la formation initiale et continue permettent d’attirer et conserver les talents);
  5. s’approprier (dans un contexte de crainte du changement, de la méconnaissance des possibilités de la robotique, de l’incertitude face aux prospectives d’emploi futurs, etc.).

Une série de 10 propositions ont été formulées pour permettre aux décideurs d’articuler une stratégie nationale qui permettra de :

(…) stimuler et développer des dynamiques territoriales exemplaires,en nous appuyant sur nos forces et en articulation à un niveau national et international.  Passer d’un foisonnement d’initiatives à la coopération stratégique de différents acteurs.

La proposition numéro 6, intitulée Education, Formation, Reconversion, Insertion: l’affaire de tous, est d’intérêt particulier pour les acteurs responsables de répondre aux besoins croissants en formation et ce, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre et de transformation d’industries qui vont en s’accélérant.  C’est notamment en multipliant les initiatives visant à sensibiliser et à former les personnes à la robotique qu’il sera possible, à leur avis, d’en faire un enjeu d’envergure nationale.

Doit-on préparer nos étudiants à faire de même dans notre contexte universitaire?  Qu’en pensez-vous?

Merci à mon collègue Jean-Sébastien Dubé qui m’a fait suivre le rapport synthèse.

Source: Bonnell, Bruno; Simon, Catherine. Faire de la France un champion international de la robotique et des systèmes intelligents. 10 avril 2019.

Cadre de référence de la compétence numérique du Québec
La place des femmes dans les métiers du numérique

Exprimez-vous !

*