L’Union Européenne veut encadrer le développement de l’IA pour davantage d’éthique

L’Union Européenne a publié un rapport sur les lignes directrices en matière d’éthique pour une IA digne de confiance.  Fruit d’un travail échelonné sur une année, le comité avait débuté son analyse à l’été 2018 et avait produit une première version du rapport en décembre 2018.  Suite à des révisions, la version finale a été déposée et rendue publique la semaine dernière.

L’approche proposée par l’UE est résolument tournée vers un développement de l’IA centré sur l’humain et repose sur 7 exigences :

  1. Organisation gérée par et sous la surveillance de l’humain
  2. Robustesse technologique et sécurité
  3. Protection de la vie privée et gouvernance des données
  4. Transparence
  5. Diversité, non-discrimination et équité
  6. Bien-être de la société et de l’environnement
  7. Responsabilisation

Selon Andrea Renda, qui était parmi les personnes invitées à participer au travaux du comité ayant produit le rapport, ces lignes directrices pourraient envoyer un signal que l’Europe voudra mettre en place un cadre plus restrictif que ce qui a été envisagé jusqu’à maintenant aux États-Unis, où les règles concernant la protection des données sont notamment plus laxistes.

Le document complet peut être téléchargé ici (format PDF, 39 pages, 1,2Mo).

Source:  Renda, Andrea. Europe’s Quest For Ethics In Artificial Intelligence. Forbes, 11 avril 2019.

Concevoir une bonne vidéo interactive... pour garder les étudiants sur le qui-vive
La perception des rapports entre l'enseignement et la recherche évolue dans le temps et selon les pays

Exprimez-vous !

*