Des programmes « par blocs » : un modèle qui gagne du terrain

Les formations universitaires sont traditionnellement offertes suivant un modèle où plusieurs cours sont offerts en parallèle, amenant les étudiants à se former simultanément dans plus d’une « matière ».

Depuis quelques années, on voit ce modèle remis en question et des formules alternatives émerger; ainsi, le Community College Daily rapporte que le Block Plan de la QuestUniversity dont nous avions déjà parlé en 2011, fait des petits. Celui-ci se distingue par un format de programme où chaque cours s’offre l’un après l’autre de façon intensive. Le bilan qui en est fait rapporte notamment des effets appréciables sur la persévérance aux études et sur la conciliation entre études et vie personnelle, ce format permettant d’offrir un même cours à intervalles plus rapprochés.

Des petits collèges et universités privés aux États-Unis utilisent actuellement le modèle par blocs, notamment le Cornell College (Iowa), le Colorado College, la Tusculum University (Tennessee) et la University of Montana Western.

Par ailleurs, la Victoria University de Melbourne en Australie vient de remporter un prix national d’innovation en enseignement pour son modèle « par blocs » qui intègre la formation hybride et la classe inversée afin de favorier la collaboration et l’apprentissage immersif en classe.

Sources:

Wayne Wheeler, « Thinking outside the box on block scheduling« , Community College Daily, 4 janvier 2019. Rapporté dans « Can block scheduling increase student retention and completion? », eCampus News,  21 février 2019.

Catherine Vallières, « Le Block Plan: l’audacieux pari de Quest University« , L’Éveilleur, 8 décembre 2011.


Les universités sont-elles au diapason des attentes de la prochaine génération d'apprenants?
Journaux papier et universités: même destin?

Exprimez-vous !

*