Objectif de vie et compétences fondamentales: le nouveau rôle des universités?

Un sondage mené auprès de 506 dirigeants d’entreprises américaines de 5000 employés et plus par la High Point University, établissement privé de Caroline du Nord montre que 65 % des répondants préféreraient que les colleges enseignent des « life skills » (motivation, intelligence émotive et l’habileté à résoudre des problèmes) plutôt que des compétences techniques.  67 % de ces mêmes répondants estiment toutefois que les colleges actuels sont mieux équipés pour enseigner les compétences techniques.  Qui plus est, ces cadres croient que les échecs de leurs nouveaux employés proviennent principalement d’un manque de motivation (38 %) ou d’intelligence émotionnelle (29 %).  Seuls 11 % attribuent ces difficultés aux compétences techniques.

[Note: du coup, on découvre une nouvelle façon de nommer les compétences transversales/ relationnelles/ soft skills: « life skills« ]

Par ailleurs, dans un autre article, les auteurs du livre Student Success in Higher Education: Developing the Whole Person through High-Impact Practices présentent diverses initiatives pour enseigner aux étudiants à identifier leur « objectif de vie » (life purpose).  Qu’il s’agisse de cours à l’Université du Minnesota, d’ateliers à Harvard, d’organisation du curriculum à l’Université du Michigan, d’éléments stratégiques à Cornell, on semble vouloir répondre à la détresse psychologique des étudiants (anxiété, dépression) en leur donnant des occasions de réfléchir sur leur vie et le sens qu’ils souhaitent lui donner.

Institutions of higher learning need to convey that having a sense of purpose is an important tool that should re-examined throughout one’s life. Teaching students to explore a sense of purpose can raise their awareness of diverse perspectives and the challenges of adult life. Exploring a sense of purpose can awaken awareness of one’s unique interests, strengths, and values, and provide a focus for specific projects, academic choices, and careers. On a larger scale, purpose can inform a lifetime of relationships, community involvement, citizenship, and spirituality. (Brzycki et Brzycki, 2019)

Est-ce là le nouveau rôle des universités?  À quel « manque social » doivent-elles suppléer?  Qu’est-ce qui amène les étudiants à avoir besoin de préciser leurs objectifs personnels et d’améliorer leurs interactions sociales au niveau universitaire?

Sources:

ASCIONE, Laura, « Teaching life skills is the latest trend in higher ed »eCampus News – Innovations in Higher Ed, 20 février 2019

BRZYCKI, HENRY G. et ELAINE J. BRZYCKI, « Visionary universities teach life purpose: Does yours?« , eCampus News – Innovations in Higher Ed, 18 février 2019

Des outils pour protéger la confidentialité des données des étudiants
La planète s'invite à l'Université...

Exprimez-vous !

*