Un bon tour de piste pour bien comprendre l’évolution de l’édition scientifique

Le journaliste Nicolas Chevassus-au-Louis (auteur du livre Malscience) a choisi d’organiser et d’animer un débat entre Hervé Maisonneuve, médecin de formation, spécialiste en intégrité scientifique, membre de l’Institut de recherche action sur la fraude et le plagiat scientifiques et blogueur (Rédaction médicale et scientifique) et Frédéric Helein, professeur de mathématiques à l’université Paris 7.  L’activité a été filmée et vidéo (37 minutes) a été mise en ligne dans la rubrique Science Friction de Médiapart.

Le débat permet de bien saisir les changements que le monde de l’édition scientifique a subis au fil des années et les divers enjeux qui font vivre aux grands éditeurs (Elsevier et Springer, par exemple) une période particulièrement tumultueuse.  Voici quelques éléments abordés :

  • la dénonciation du modèle d’affaires des grands éditeurs et la Déclaration du Budapest sur le libre accès à la connaissance;
  • les dérives du facteur d’impact et la Declaration On Research Assessment (DORA);
  • les revues prédatrices et le système hybride;
  • la science ouverte, dont le partage des données et des articles scientifiques en accès libre afin de favoriser la transparence et les collaborations;
  • le publish or perish et son potentiel de dérives vers la fraude;
  • le Open Edition, portail français pour la publication en sciences humaines et sociales;
  • dépôt des données brutes pour accès libre sur des archives ouvertes;
  • le Plan national pour la science ouverte, « annoncé par Frédérique Vidal, le 4 juillet 2018, qui rend obligatoire l’accès ouvert pour les publications et pour les données issues de recherches financées sur projets ».

Source

Maisonneuve, H.  L’édition scientifique, entre prédateurs et profiteursRédaction médicale et scientifique.  23 janvier 2019.

Un mois consacré à la promotion de la recherche aux études supérieures
Les revers des MOOC documentés dans Science

Exprimez-vous !

*