European University Association: trois défis et des recommandations pour améliorer la qualité de l’enseignement

« Les activités d’apprentissage et d’enseignement de l’EUA [European University Association] visent à améliorer la qualité de l’enseignement et la pertinence de l’offre d’enseignement supérieur, soulignent l’importance de l’apprentissage et de l’enseignement en tant que mission de base et plaident en faveur d’activités d’apprentissage et d’enseignement axées sur l’apprentissage et la réussite des élèves. » (traduction Deepl.com)

Ce rapport identifie trois défis auxquels sont confrontés la plupart des institutions d’enseignement supérieur européennes et proposent des recommandations (traduction libre, à partir de Deepl.com):

  • DÉFI no.1: Les qualifications pédagogiques, les mécanismes de récompense et la motivation des employés à s’engager dans le perfectionnement professionnel continu
    • Recommandation 1: Le soutien national/gouvernemental est important. Par conséquent, les stratégies d’éducation nationales devraient promouvoir la qualification des enseignants académiques en tant qu’éducateurs professionnels
    • Recommandation 2: Le ton et la culture des institutions sont extrêmement importants et absolument nécessaires. Les leaders institutionnels devraient évaluer
      la meilleure façon de soutenir et/ou de financer les initiatives d’apprentissage et d’enseignement, de même que les mécanismes de soutien au personnel. En tenant compte, le cas échéant, de stratégies nationales proactives en matière d’éducation et à partir d’interactions fécondes avec la recherche.
    • Recommandation 3: Les critères institutionnels de promotion devraient être revus afin de s’assurer que des preuves de l’efficacité de l’apprentissage et de l’enseignement soient prises en compte pour l’évolution de carrière, de manière équilibrée aux résultats de la recherche.
    • Recommandation 4: On s’attend à ce que les universitaires s’engagent dans des activités de développement professionnel continues et d’autoréflexion critique tout au long de leur carrière. Il s’agit notamment d’activités qui appuient l’amélioration de la qualité de l’apprentissage et de l’enseignement autant que la recherche et le développement de la carrière académique.
  • DÉFI no.2 : Mettre en évidence et mesurer l’impact du développement des compétences pédagogiques, dans le cadre de l’assurance qualité évoluée et du cycle d’amélioration de la qualité, lié à l’innovation stratifiée
    • Recommandation 1: Les systèmes et organismes nationaux d’assurance qualité devraient soutenir l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation. Les établissements d’enseignement supérieur devraient apprendre activement de leur participation volontaire à des programmes internationaux qui soutiennent à la fois la qualité et les normes.  Les évaluations institutionnelles devraient être fondées sur des données probantes plutôt que basées sur des données relevant du contexte institutionnel et de la géographie.
    • Recommandation 2: La culture et les valeurs institutionnelles devraient favoriser la collégialité, la transparence et la confiance, ainsi que fournir un environnement dans lequel l’examen continu des données, des analytiques de l’apprentissage et de la rétroaction des étudiants sont valorisés et mis en œuvre dans le cadre de l’amélioration de la qualité. L’analyse à valeur ajoutée est un facteur important à prendre en compte dans le succès des étudiants. Les établissements d’enseignement supérieur devraient être vigilants quant au rendement des élèves considérant une population étudiante de plus en plus diversifiée.
    • Recommandation 3: L’approbation et l’évaluation des programmes sont des activités continues qui devraient se rattacher au développement académique et au développement continu des compétences pédagogiques afin de permettre une meilleure qualité des résultats d’apprentissage. Dans une perspective constructive, l’approbation des programmes devrait inclure des références internes et externes, ainsi que de l’indépendance académique par des collègues de l’interne et de l’externe, des panels académiques externes ou des groupes consultatifs de l’industrie.
    • Recommandation 4: En tant que membres d’une communauté d’apprenants, la voix des étudiantes et étudiants, la rétroaction des étudiantes et étudiants contribuent au développement continu des compétences pédagogiques et à l’amélioration de la qualité. Elles sont souvent plus riches et plus significatives si elles sont qualitatives et/ou facilité par des groupes de discussion et triangulées avec d’autres sources de données étudiantes, enseignantes ou ayant trait aux résultats d’apprentissage. Ces approches devraient être formatives et itératives.
  • DÉFI no.3: Le développement interdisciplinaire d’approches méthodologiques
    à l’apprentissage et à la pédagogie

    • Recommandation 1: Les établissements d’enseignement supérieur devraient veiller à ce que le personnel enseignant soit mis au défi et soutenu dans le développement et l’avancement de la connaissance pédagogique et de leurs propres développements pédagogiques disciplinaires.
    • Recommandation 2: Les établissements d’enseignement supérieur devraient faciliter et encourager le développement, la formation et le partage des meilleures pratiques via la constitution d’équipes multidisciplinaires, interdisciplinaires et transdisciplinaires de développement de l’apprentissage et de la pédagogie, en veillant à ce que les connaissances de base et l’information adéquates proviennent de collègues disciplinaires en ce qui concerne les normes et compétences nécessaires pour soutenir l’activité d’apprentissage.
    • Recommandation 3: Les établissements d’enseignement devraient intégrer des principes liés à une communauté d’apprenants universitaire, où le personnel et les élèves co-créent l’apprentissage et s’engagent dans des activités qui combinent la recherche et l’enseignement, tout en renforçant et développant les interactions entre eux.

Source: European University Association, Learning and Teaching Paper no.3, Continuous Development of Teaching Competences (Thematic Peer Group Report), janvier 2019, 11 p.

Entreprises et universités : comment être partenaires pour le développement des compétences numériques
Aux États-Unis aussi, on repense les évaluations de l'enseignement

Exprimez-vous !

*