La soutenance de thèse : bien s’y préparer

Geof Hill, maître de conférence à la School of Education ans Social Work à la Birmingham City University, est un spécialiste de la direction de recherche.  Il entretient un blogue (the (research) supervisor’s friend) et sa dernière dépêche porte sur la soutenance de thèse.

Hill propose deux stratégies aux directrices et directeurs de recherche pour bien préparer leurs étudiantes et étudiants à cette ultime étape visant à lui conférer son titre de Ph.D. :

  • leur offrir des occasions de présenter à l’écrit et à l’oral leur projet de recherche, à différentes étapes et les laisser répondre aux questions des collègues; puis évaluer les prestations écrites et orales dans un but formatif et ce, jusqu’à simuler une soutenance comme préparation finale;
  • leur donner de la rétroaction sur les différentes versions de leur thèse en soulignant les passages qui pourront soulever des questions de la part des membres du jury afin de les préparer à répondre à ces interrogations.

Aux étudiantes et étudiants Hill recommande de comprendre comment on défend des arguments et de développer les compétences qui s’y rattachent.  Ainsi, chaque doctorante ou doctorant doit être capable…

  1. d’expliquer d’où vient sa question de recherche;
  2. de situer sa question de recherche dans un environnement plus large, dans des approches plus globales, démontrant du coup que cet environnement et ces approches sont familières;
  3. d’envisager différents regards sur sa thèse et ainsi devoir se préparer à faire face à d’autres points de vue;
  4. de parler de tout son processus de recherche, y compris la manière dont les problèmes rencontrés ont été résolus, les choix éthiques, les limites et les lacunes observées;
  5. d’entendre la critique et de développer l’écoute réflexive afin d’intégrer les rétroactions qui viennent enrichir le projet.

Toujours dans le but de bien préparer les étudiantes et étudiants à la soutenance, Hill leur rappelle les questions les plus souvent posées.

  1. Pourquoi avez-vous choisi cette question et quelle est selon vous la contribution de votre recherche à l’avancement des connaissances ?
  2. Comment avez-vous précisé votre question en fonction de tout ce qui existe déjà sur le sujet?
  3. Quelles stratégies de recherche d’information avez-vous utilisée pour trouver les experts de votre question ?
  4. Comment avez-vous choisi la méthodologie ?
  5. Votre recherche a-t-elle soulevé des questions ou produit des résultats imprévus, surprenants?
  6. Le cas échéant, quels enrichissements votre recherche apporte-t-elle à la pratique ?
  7. Vers quoi vous dirigez-vous maintenant ? Carrière?  Stage postdoctoral?…

Enfin, selon Hill, la tendance dans les soutenances est aujourd’hui de faire une courte présentation (10 minutes) en début de soutenance.  De plus en plus, ces courtes présentations sont de véritables performances qui permettent de capter rapidement l’attention et de démontrer sa capacité à bien rendre compte de sa recherche, ce qui n’est pas sans rappeler Ma thèse en 180 secondes.

Source

Hill, G.  Viva-centred research supervision- defending the thesisthe (research) supervisor’s friend (blogue).  19 décembre 2018

La paternité invalide comme manquement à l’intégrité scientifique
Savoir illustrer : une stratégie de créacollage numérique

Exprimez-vous !

*