Une première cohorte de titulaires de chaires en intelligence artificielle au Canada (CIFAR)

L’Institut canadien de recherches avancées (le CIFAR) annonçait tout juste avant la pause des Fêtes les nominations au sein d’une première cohorte de chaires en intelligence artificielle (IA).  La Stratégie pancanadienne en matière d’IA à l’origine de ces chaires a été annoncée dans le budget du gouvernement fédéral en 2017.  Elle est dotée d’un budget de $125 millions de dollars sur une période de 5 ans et vise à soutenir la recherche en intelligence artificielle.

Parmi les nominés, on compte des chercheurs associés aux pôles de recherche en IA situés dans les provinces de l’Alberta (Alberta Machine Intelligence Institute (Amii), basé à Edmonton), de l’Ontario (Institut Vecteur, basé à Toronto) et du Québec (Mila, basé à Montréal). À noter : Hugo Larochelle, professeur associé à l’Université de Sherbrooke et directeur associé au programme d’apprentissage automatique du MILA, est parmi les titulaires. Rappelons que ces pôles se sont développés au cours des dernières années pour oeuvrer à l’avancement de la recherche ainsi au développement de diverses applications de l’intelligence artificielle, en partenariat avec les différents paliers du gouvernement, les universités et le secteur privé.

Merci à ma collègue Francheska qui m’a pisté sur la nouvelle.

Source:

Nomination de 29 chercheurs à la première cohorte de titulaires d’une chaire en intelligence artificielle Canada-CIFAR. Newswire.ca, 3 décembre 2018.

Détecter les maladies rares à l'aide de l'intelligence artificielle
L’intégrité scientifique mal défendue par les plus hautes instances (France)

Exprimez-vous !

*