Les conteurs de demain: impact de l’intelligence artificielle et de l’immersion sur la création de récits

Pour une quatrième année et une cinquième fois, le Centre Phi de Montréal et Future of StoryTelling (FoST) de New York organisaient la conférence (en anglais) Les storytellers de demain, qui réunissait « des créateurs d’avant-garde explorant les nouvelles frontières de la narration à l’ère numérique ».  Cette édition portait, notamment, sur l’intelligence artificielle et l’avenir de la création, de même que sur la narration au moyen de l’immersion totale.  Ce sont des sujets qui intéressent notre équipe, évidemment, pour les possibilités que ces technologies offrent à l’enseignement.  Toutefois, un bon potentiel narratif me semble toujours garant de meilleurs médias de transmission des connaissances…

D’après le blogue du Centre Phi,

« [N]ous commençons à entrevoir chez elle [l’intelligence artificielle] un potentiel unique pour aider les artistes, à l’instar d’un outil de création. C’est l’occasion de découvrir les avancées inédites qui ont été réalisées dans le cadre d’un projet hautement ambitieux commandité par Google AI [i.e. Magenta].  […]

Les storytellers de demain mettra en évidence la réalité mixte qui fusionne le monde réel et le monde virtuel grâce à la technologie immersive… […]

L’avenir du cinéma est sans conteste lié à l’immersion totale, impliquant une stimulation de tous les sens. Les processus de production, de réalisation et de scénarisation en réalité virtuelle, par exemple, sont si différents de ce que nous connaissons du cinéma traditionnel que nous pouvons évoquer l’émergence d’un art à part entière. »

Des panels sur ces deux thématiques avec des artistes multimédia, cinéastes, intellectuels indépendants et des universitaires suivaient des exposés par Ted Schilowitz (futuriste chez Paramount Pictures, responsable d’explorer les technologies émergentes) et Doug Trumbull (légendaire réalisateur et pionnier en effets spéciaux, notamment responsable de ceux du film 2001: Odyssée de l’espace).  L’animatrice, Sandra Rodriguèz, semble aussi avoir un CV impressionnant.

Peu de renseignements filtrent pour le moment de cette rencontre, mais des vidéos et des résumés devraient apparaître dans les prochains mois sur la chaîne YouTube du Centre Phi…  si on se fie aux événements précédents de la même série.

Le fil Facebook de l’événement offre aussi plusieurs liens d’intérêt (ex: vers d’autres conférences des panélistes, etc.).

Sources:

Centre Phi, « 5 raisons d’assister à la conférence Les storytellers de demain 5 » (blogue), 7 novembre 2018

Centre Phi, « 4 décembre 2018 – Les storytellers de demain 5 » (événement)

Apprentissage et employabilité demain : impacts et enjeux des nouvelles technologies
7 choses que vous devez savoir à propos des ressources éducatives libres (REL) du point de vue du contenu

Exprimez-vous !

*