Authorship : ordre des auteurs et droit d’être auteur : la géométrie variable continue de prévaloir

Hervé Maisonneuve a ramené sur le tapis un sujet qui ne cesse de soulever des questions, voire des passions et ce, parce qu’il résiste à toute forme de standardisation : l’ordre des auteurs dans une communication scientifique.  Dans sa dépêche du 29 septembre, Maisonneuve fait référence à l’article « Authorship Order », publié en août de cette année dans la revue Learned Publishing par deux Suédois, qui dressent le portrait des différentes pratiques en matière d’ordre des auteurs.  Ainsi, comme le rapporte Maisonneuve :

[e]n sciences sociales, il n’y a pas de difficultés car la plupart des articles ont un ou deux auteurs. D’autres disciplines, ou des écoles dans ces disciplines, utilisent l’ordre alphabétique, et la communauté est habituée (math, économie, physique…). Par contre en médecine, et dans la plupart des sciences, l’ordre attribue des reconnaissances : le premier (ou les deux premiers à égalité), voire le dernier par séniorité sont les positions les plus importantes. Certains considèrent que les deux derniers auteurs sont également importants. Mais parfois, c’est par ordre décroissant d’engagement dans le travail, le dernier ayant le moins collaboré.

Aucun système n’a réussi à harmoniser les pratiques, pas même celui dont j’ai parlé à quelques reprises : CReDIT (ici, ici et ici).

Par ailleurs, on apprend dans la dépêche de Maisonneuve que la dernière mise à jour des recommandations du groupe ICMJE a été faite en décembre 2017.  Ces recommandations donnent des critères permettant de déterminer, entre autres choses, qui peut obtenir le droit d’être auteur d’une communication scientifique (Voir le chapitre II.  Rôles et responsabilités des auteurs, contributeurs, relecteurs, rédacteurs, éditeurs et propriétaires de revues).  Elles sont suivies par de nombreuses revues et ce sont ces règles que j’ai utilisées dans la Politique de la protection de la propriété intellectuelle des étudiantes et étudiants et des stagiaires postdoctoraux.  Il serait bon de vérifier en quoi elles ont évolué depuis.

Source – Maisonneuve, Hervé.  L’ordre des auteurs d’un article : pas de règles…. mais source de conflits !  Rédaction médicale et scientifique.  29 septembre 2018.

 

Un peu de justice réparatrice dans le traitement des délits académiques
Voici ce que les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs de l’Université Laval attendent du Gouvernement du Québec pour 2018-2019

Exprimez-vous !

*