Les coups de coeur 2017-2018 de nos rédacteurs (1/3)

Pendant l’été, nous avons demandé à quelques-uns de nos collaboratrices et collaborateurs de sélectionner leurs articles préférés de la dernière année académique, histoire de vous les faire connaître et de vous permettre de rattraper l’un ou l’autre de ces « morceaux choisis ».

Pour Véronique Bisaillon, conseillère en éducation au développement durable, les dépêches les plus intéressantes sont celles « qui remettent en question des idées préconçues ou qui rapportent des faits, des propos bouleversants, qui marquent un tournant ».  Elle a été particulièrement impressionnée par « Les emplois verts surpasseront les pertes dans les secteurs traditionnels selon l’OIT » (Organisation internationale du travail).  De même, elle s’est sentie interpellée par « Approche inclusive: l’enseignement traditionnel perpétue-t-il les inégalités? »

Marc Couture, conseiller pédagogique en intégration des TIC, veille depuis trois ans sur les impacts de l’intelligence artificielle en formation. Cette année, il a été particulièrement inspiré par le livre Robot-Proof: Higher Education in the Age of Artificial Intelligence écrit par le professeur Joseph Aoun, président de la Northeastern University à Boston.  On peut donc comprendre aisément que son coup de coeur aille à « Les « humanics » pour outiller les étudiants à se distinguer des intelligences artificielles » où il présente ce livre, de même qu’à « Les périls de l’intelligence artificielle en formation universitaire », basé sur un article de Vincent J. Del Casino Jr. de l’Université de l’Arizona.

Francheska Gaulin, coordonnatrice multimédia, a lu avec intérêt « Entrevue de François Taddéï sur la société apprenante » rédigé par sa collègue Sonia Morin.  Nous avions déjà parlé des prises de position pédagogiques de cet auteur, biologiste et généticien, mais c’est à la lecture de cet article que Francheska a découvert Taddéï et serait tombée en amour avec la pensée de ce militant pour l’innovation en formation.

Alain Mélançon, agent de communications à l’Agence des relations internationales, a pour sa part apprécié « Pour des photos de campus qui présentent le dynamisme de l’enseignement actuel » où l’on suggère que les photographies d’étudiants et d’enseignants en action servent au-delà de la promotion et du recrutement.  On voudrait qu’elles puissent également inspirer la communauté universitaire elle-même à repenser les multiples formes que prennent désormais les cours.  Gageons que le regard aiguisé d’Alain, graphiste de formation, n’est pas étranger à ce choix.

D’après Sonia Morin, coordonnatrice au Service de soutien à la formation, ce sont les articles « Clins d’œil linguistiques : néologismes en recherche » et « Les étudiants anxieux en images, en mots et en chiffres » qui méritent les palmes. Si on reconnaît bien dans son premier choix le plaisir de la linguiste de formation, le second rend hommage à cet impressionnant dossier du Chronicle of Higher Education sur la santé mentale des étudiants américains.

Enfin, l’auteur de ces lignes a pour sa part été particulièrement intrigué par « La Factry : une école où l’on apprend à s’adapter à un monde en perpétuel mouvement par la créativité » de notre collègue Véronique Tremblay et par « Le Chaudron: des formations en entreprise, courtes, juste-à-temps, pour décrypter les technologies« , en France. D’abord, parce qu’il a appris l’existence de telles structures très souples et dynamiques grâce à L’éveilleur.  Ensuite, parce qu’il y voit de nouveaux compétiteurs aux universités, bien adaptés au contexte numérique et aux réalités du XXIe siècle.

Bonne lecture!

Les coups de coeur 2017-2018 de nos rédacteurs: les titres "punch" (2/3)
Apprentissage expérientiel aux dépens de l'«académique"

Exprimez-vous !

*