Pédagogie: soupeser les conseils et prendre des risques

Pour l’été, le bulletin Faculty Focus reprend d’anciens articles toujours pertinents.  Ainsi, les 16 et 19 juillet dernier ont vu la republication de « Giving and Receiving Instructional Advice » (original 2013) et de « Taking Risks in Your Teaching » (original 2014), respectivement.

Dans le premier article, Maryellen Weimer suggère aux enseignants d’appliquer divers filtres aux conseils relatifs à l’enseignement qu’ils reçoivent de collègues ou de textes lus ça et là.  Si le besoin de discuter de pédagogie et de demander l’avis de personnes plus expérimentées est bien légitime, elle suggère de s’assurer…

  1. que la prémisse derrière un conseil d’enseignement soit toujours être explicite.  (« Ne laisse jamais les étudiants t’appeler par ton prénom! » Et pourquoi?)
  2. qu’un conseil d’enseignement soit toujours évaluée à l’aune de sa propre expérience en classe.
  3. qu’un conseil d’enseignement s’appuie toujours sur des données probantes et de la littérature scientifique.
  4. de discuter de ce conseil avec un collègue de confiance dont on connaît la solidité en enseignement, surtout si un doute persiste.

Dans le second article, elle se dit préoccupée du fait que des enseignants rejettent parfois du revers de la main certaines méthodes pédagogiques novatrices essentiellement parce qu’elles leur semblent risquées (notamment lorsqu’ils ont l’impression que les étudiants ne les apprécieront pas).  Elle comprend bien qu’un nouvel enseignant doive d’abord maîtriser des méthodes avec lesquelles il est à l’aise, mais elle estime qu’un enseignant expérimenté aurait avantage à essayer des méthodes qui confrontent ses a-priori sur l’enseignement et l’apprentissage:

« Instructional risk-taking has merit. Anytime we do things outside our comfort zone, we do so with a heightened sense of awareness, greater mental acuity, and, yes, more fear. The possibility of failure is a reality when we’re doing something that we haven’t done before. But the possibility for new insights and new levels of understanding is also a reality. […]

…It raises questions, challenges what we believe, and enables us to consider how aspects of teaching and learning look when viewed from a different perspective. Maybe our beliefs can’t change, or maybe the practice doesn’t fit with a particular educational philosophy, but isn’t it better to have at least considered it or tried so we can say with authority that it’s at odds with what we believe? »

Sources: 

Weimer, Maryellen, »Giving and Receiving Instructional Advice« , Faculty Focus, 16 juillet 2018 [publication originale: « Is It Good Advice? », The Teaching Professor, vol. 27, no.4, 2013, p. 4]

Weimer, Maryellen, »Taking Risks in Your Teaching« , Faculty Focus, 19 juillet 2018 [original: The Teaching Professor, vol. 28, no. 3,  2014, p. 7

Appareils en classe: effets sur la rétention à long terme
Sondage pancanadien sur l'apprentissage en ligne en enseignement supérieur

Exprimez-vous !

*