S’inspirer des jeux pour favoriser participation et motivation dans les cours

Dans une conférence donnée au sommet DICE [Design, Innovate, Communicate, Entertain, une conférence annuelle sur la production de jeux vidéo], dont un extrait est diffusé sur le site des conférences TED, le concepteur de jeux Jesse Schell explique comment le jeu envahit différentes facettes de la vie quotidienne. Il cite différents exemples, dont l’un concerne la salle de classe. Un autre concepteur de jeux, Lee Sheldon, a changé le système de cotes et les méthodes d’évaluation des examens et des travaux en s’inspirant des jeux de rôle [NDLR: type Donjons et Dragons]. Plutôt que de faire des travaux et des examens pour obtenir des notes, les étudiants obtiennent des points d’expérience à mesure qu’ils remplissent les exigences du cours et montent de niveau quand ils accumulent suffisamment de points. À la fin du cours, les niveaux sont convertis en cotes (selon le système de lettres que nous utilisons dans les universités).

Interne : HEC se cherche un technopédagogue
Interne : McGill lance son premier site Web pour appareils mobiles

Exprimez-vous !

*