Introduction à la réalité augmentée « made in Quebec »

Sur son blogue Zéro seconde, Martin Lessard complète aujourd’hui une série de billets en introduction à la réalité augmentée.  Si vous ne connaissez pas encore cette technologie très tendance (selon Horizon Report, etc), c’est une occasion de plus d’en prendre connaissance… en français!  Encore très associée au marketing, elle a des applications pédagogiques assez évidentes dont j’ai commencé à traiter l’été dernier.

Pour ses explications, Lessard divise la réalité augmentée en trois catégories:

« 1- 3D virtuelle: La première catégorie explore le potentiel de simulation de l’ordinateur via de nouvelles interfaces. On déclenche à l’écran (2D) des animations semi-autonomes (3D) via des capteurs visuels (webcam) d’un objet référent (généralement une surface 2D, comme la couverture d’une revue ou une feuille avec un code graphique).

2- Couche data: La deuxième catégorie touche la surimpression de données en ligne au monde ambiant. C’est l’exploration du réel via de l’information ajoutée au contexte tiré d’une base de données, via un écran portable (comme les téléphones intelligents).

3- Objet parlant: La troisième catégorie connecte des objets entre eux ( des bases de données et des objets dans notre monde) via le réseau et généralement en direction des humains (comme des un «live feed»). »

J’étais surtout familier avec la seconde catégorie, mais deux autres sont fort intéressantes. À surveiller.

Les types de ressources numériques en éducation et leurs dépôts
Interne : Le BENA de l'UdeM décrypte la génération C sur un wiki

Exprimez-vous !

*