Plagiat : qu’en est-il de la responsabilité de formation de la direction de recherche?

Une doctorante dont l’anglais n’est pas la langue maternelle a rédigé à la suggestion de sa directrice de recherche un article pour une revue scientifique.  L’article a été publié mais quelques jours plus tard un lecteur a mis en lumière qu’il contenait des extraits plagiés.  Sans attendre le rapport détaillé de la revue sur les parties plagiées, la directrice de recherche a demandé à la doctorante de corriger l’article et de soumettre une nouvelle version à la revue.  Ce qui fut fait en 48 heures.  Toutefois, lorsque la directrice de recherche a reçu le rapport détaillé, elle a fait suivre à l’éditeur de la revue une demande de rétraction dans laquelle elle expliquait que son étudiante avait commis une erreur de bonne foi attribuable à son manque d’expérience et au fait que l’anglais n’était pas sa langue maternelle.  Elle ajoute que même si le plagiat de son étudiante était non intentionnel il était contraire à l’éthique et ne pouvait être toléré.

Afin qu’une telle situation ne se reproduise pas, la directrice de recherche s’est procuré un logiciel de détection de similitudes pour son laboratoire, ce qui lui évitera de vérifier si les manuscrits de ses étudiants contiennent du plagiat.  Jamais elle n’a mentionné qu’elle avait manqué à sa responsabilité de formation à l’égard de sa doctorante en ce qui concerne la rédaction d’un article scientifique.

La solution retenue par la directrice de recherche est, hélas, répandue.  En effet, au lieu de se questionner sur leur responsabilité de formation envers les étudiants qu’ils ont accepté de diriger, surtout les étudiants internationaux (dont les besoins d’acculturation sont parfois criants), certaines directrices et directeurs de recherche préfèrent s’en remettre à un processus qui leur donne bonne conscience.

Heureusement, à l’Université de Sherbrooke, le CUEFR offre le cours EFD904 – Rédiger et publier un article scientifique.

Source: Stern, Victoria.  McGill dept chair says she was blindsided by coauthor’s plagiarismRetraction Watch. 3 avril 2017.

Guide de bonnes pratiques sur qui peut être auteur d’une publication scientifique
Un programme pour reconnaître certains MOOC par des crédits internationaux

Exprimez-vous !

*