Ce que l’augmentation de l’écoute en ligne signifie pour l’apprentissage

Qu’une majorité d’entre nous possède un cellulaire ne surprend plus. Aujourd’hui, le simple fait d’être connectés en tout temps et en tous lieux a fait doubler l’écoute en ligne depuis 5 ans.  Près de la moitié (44%) des jeunes âgés de 18 à 34 ans s’adonnent à de l’écoute en ligne,  toutes plateformes confondues (YouTube, Spotify, Netflix…). C’est ce que nous révèle une infographie produite par Concordia University, St-Paul, Minnesota.

Extrait de l’infographie «The podcast explosion», crédit Concordia University, St-Paul (MN)

Tom Vander Ark, cofondateur et pdg de Getting Smart, société conseil en éducation faisant la promotion des nouvelles technologies à des fins d’apprentissage, a justement écrit à ce sujet : «What the rise of podcast tell us about learning», dans lequel il explique en quoi la baladodiffusion peut désormais être envisager comme vecteur d’apprentissage.

Il cite entre autre Alex Blumberg, co-fondateur de Gimlet Media (une chaîne de podcasts basée à New-York), qui comprend bien les raisons qui rendent l’écoute en ligne si séduisante. Selon Blumberg, le podcasting donne

  1. un sentiment d’intimité (an unusual sense of intimacy)
  2. de la liberté et la possibilité de faire du multitâches (the ability to productively multitask while driving or working out)
  3. une force narrative (great stories – the power of narrative)

Des qualités qui, associées à une activité d’apprentissage, qu’elle soit vécue en formation à distance, en classe inversée ou autre, rendront l’expérience authentique, personnelle et on ne peut plus prégnante.

Source : Vander Ark, Tom, «What the rise of podcast tell us about learning», Getting Smart, 2 mars 2018.

 

 

Partenaires de taille : edX s'associe à Microsoft et à General Electric
Camtasia: comment intégrer une webcam pour que l'on vous voit dans vos capsules de formation

Exprimez-vous !

*