Le numérique sera un défi important pour les entreprises et leur organisation au cours des cinq prochaines années

Le 30 janvier 2018, Québec International, de concert avec la Coalition FORCE 4.0, dévoilait les résultats d’une enquête portant sur les défis liés à la transformation numérique auprès de 300 travailleurs et 175 dirigeants d’entreprise.

Selon les résultats de l’enquête, les travailleurs et les dirigeants seraient conscients du défi, mais mal préparés.

Faits saillants :

  • 79 % des dirigeants d’entreprise et 67 % des travailleurs estiment que le numérique sera un défi important pour leur organisation;
  • 11 % des 300 travailleurs interrogés jugent qu’ils ne disposent pas des compétences requises pour accomplir leur travail dans cinq ans;
  • Le quart de dirigeants jugent que leurs employés ne disposent pas aujourd’hui des compétences dont ils auront besoin;
  • 59 % des employés disent ne pas avoir de plan de développement de leurs compétences.

Conséquence pour les universités

Pour sa part, l’Université Laval souligne qu’elle réfléchit déjà sur la manière dont la formation universitaire doit s’adapter aux changements provoqués par le numérique dans le secteur de l’emploi: «On voit que les emplois de demain vont exiger des compétences nouvelles. On devra faire mieux que ces robots, ces automates. Toute la force de l’humain, sa compétence à travailler ensemble et à trouver des solutions, à être créatif, à vivre dans un interface de disciplines, ça c’est du développement nouveau qu’on devra faire dans les universités», explique madame Sophie D’Amours, rectrice.

« De ne pas avoir de plan de développement, ça peut être assez préoccupant pour des employés qui travaillent dans des contextes routiniers et qui ont un faible niveau de littératie. Ce sont des employés qui vont avoir besoin d’une attention particulière dans le futur », souligne madame D’Amours.

«Oui on a un défi au sein de notre université d’adapter nos formations et nos contenus, mais on a un autre appel important. C’est celui de faire partie de la grande réflexion, de mettre sur la table nos connaissances», a-t-elle jugé. «Les gens vont vouloir avoir accès à des formations en ligne pour être capables d’accommoder leur mode de vie travail-études dans cette période de transition».

Sources :

Québec International, Communiqué,  Employeurs et travailleurs doivent mieux se préparer à affronter le tsunami numérique , 30 janvier 2018

Moreau, Jean-Frédéric, Dirigeants d’entreprise et travailleurs seraient mal préparés au 4.0, Le Nouvelliste, 31 janvier 2018

Tremblay, Diane, Transformation numérique: un défi majeur pour les entreprises de QuébecJournal de Québec, 31 janvier 2018

 

L’apprentissage numérique en 2018 selon TalentSoft
Partenariat du Service de police de Toronto avec l'École d'éducation permanente G. Raymond Chang de l’Université Ryerson

Exprimez-vous !

*