Un top 10 des rétractions scientifiques de 2017

Comme le mentionnait mon collègue Jean-Sébastien Dubé dans une dépêche précédente, c’est le temps de l’année où les palmarès de toutes sortes font les manchettes.  Voici celui de Retraction Watch pour l’année 2017

  1. La rétraction de 107 articles de la revue Tumor Biology (de Springer) en une seule journée pour des raisons de fausse révision par les pairs. 107!
  2. Un chercheur scientifique en nutrition de l’Université de Cornell a vu 5 de ses articles rétractés, dont un 2 fois, et d’autres articles faire l’objet de 13 demandes de corrections. Beaucoup pour un seul homme!
  3. Un article liant vaccins et autisme a été rétracté une fois, puis une seconde fois avant de réapparaître. Résistant, l’article!
  4. Démission en bloc de tout le comité éditorial de la revue International Journal of Occupational and Environmental Health. Potentiel conflit d’intérêts…
  5. Un article portant sur l’ingestion de particules de plastique par des larves de poissons de deux chercheurs suédois a été rétracté pour fabrication de résultats.
  6. Des chercheurs de la Vanderbilt University ont étudié la mauvaise souris transgénique et donc, les résultats de leur étude publiée dans Science ont été rétractés.
  7. Ayant reçu une invitation à soumettre un article dans la revue Urology & Nephrology Open Access Journal, John McCool, qui n’est ni chercheur, ni urologiste, a soumis un article bidon… La supercherie a été découverte lorsqu’il a refusé de payer pour l’article publié.  Cool, non?
  8. Le lauréat d’un prix Nobel Jack Szostak de Harvard a vu un de ses articles être rétracté par la revue Nature Science pour impossibilité de reproduire les résultats. Même scénario pour un autre lauréat d’un prix Nobel (Physiologie ou médecine de 2011): Bruce Beutler.
  9. On a rétracté 9 articles de Roner Seger, un chercheur en biologie moléculaire à l’Institut des sciences Weizmann (Israël) en une seule journée pour avoir manipulé des images. Il lui est présentement interdit de diriger des étudiants aux cycles supérieurs.
  10. Des anomalies dans les données ont permis de découvrir… l’absence de données!   Conséquemment, l’article Boom, Headshot! d’une équipe de chercheurs de la Ohio State University a fait l’objet d’une rétraction. Un des coauteurs de l’article a perdu son diplôme de doctorat dans l’aventure.

Source:  Retraction Watch.  Top 10 Retractions of 2017.  Retraction Watch (blogue).  18 décembre 2017.

 

Liberté d'expression et liberté académique: un rappel de certains cadres
17 articles les plus populaires de Faculty Focus: mieux accompagner les étudiants?

Exprimez-vous !

*