La diversité professionnelle – prise 2

Je vous parlais en décembre des « slash careers »,  le phénomène de ces travailleurs qui combinent plus d’une profession en parallèle.  Je découvre aujourd’hui que le Magazine Jobboom l’avait fait en octobre 2008 dans un article de Bianca Joubert intitulé « Travailleurs «multicarrières» – Voies doubles ».  Au-delà de la tendance, elle interroge divers experts qui se montrent critiques et qui réfléchissent sur les impacts de cette cumulation de métiers.  On donne également des chiffres étonnants:

« Résultat : les adeptes du «multicarrière» compteraient pour 10 % de la main- d’œuvre québécoise, selon les estimations de Roberto Figueroa [directeur général d’Enjeux Carrière, une firme spécialisée en orientation de carrière]. Dans sa propre pratique, il évalue que les travailleurs cumulant les carrières simultanément forment 5 % de sa clientèle, une nette augmentation par rapport à il y a 10 ans.

Si le phénomène est encore marginal, Diane-Gabrielle Tremblay [professeure en gestion à la Téluq et chercheuse en sociologie du travail] croit qu’il ira en augmentant, compte tenu de l’importance grandissante que les travailleurs accordent à leur épanouissement personnel. Évidemment, les domaines moins conformistes comme les arts et le sport, où le travail se fait régulièrement à forfait, se prêtent mieux à ces dédoublements de carrière que les plus classiques, comme la médecine ou le droit.  »

On évoque notamment la méfiance possible des employeurs, mais également l’intérêt d’une telle polyvalence et on évoque la (encore plus!) difficile conciliation travail-famille.

Les grandes mutations qui transforment l’éducation
Six tendances consommation pour 2009

Exprimez-vous !

*