Le travail d’équipe sur le marché du travail: une compétence clé du 21e siècle

Pour ceux qui en douteraient, le travail d’équipe est encore aujourd’hui, et peut-être même plus que jamais, un élément indispensable des processus d’affaires pour la majorité des entreprises et organisations. Selon Forbes sur les avantages de la collaboration d’équipe, les entreprises qui «favorisaient le travail collaboratif seraient cinq fois plus susceptibles d’être performantes.» Une étude de Stanford d’il y a quelques années expliquait même que la simple perception de travailler collectivement sur une tâche peut renforcer la performance.

Savoir travailler en équipe est donc une compétence recherchée des employeurs. « Un sondage, mené dans le cadre du projet international Destiny, indique que les employeurs souhaitent que leurs employés soient mieux préparés aux défis posés par le travail d’équipe, tandis que les gestionnaires considèrent le travail d’équipe comme l’une des principales compétences professionnelles essentielles. » (DOBA Business School). Plusieurs autres statistiques abondent dans ce sens.

Dans une perspective plus large, on spécifie également l’importance de développer certaines compétences essentielles au travail d’équipe, par exemple, la capacité de pouvoir ajuster ses actions en relation avec les autres. Selon le rapport The Future of Jobs, le World Economic Forum (WEF) de 2016, « Coordinating with Others » occupe la 5e position du top 10 des compétences de 2020.

À l’ère des nouvelles technologies et de la mondialisation, les critères de conception des équipes et les méthodes de travail sont différents. La virtualité et le multiculturalisme sont les nouveaux défis du travail d’équipe. La mondialisation et l’expansion des entreprises entraînent la nécessité de collaborer en équipe « virtuelle » à l’aide d’outils technologiques. De différentes provenances, ces équipes sont également multiculturelles. Chaque membre d’une telle équipe a une façon de travailler différente de par ses expériences, ses compétences et son bagage culturel. Comment faire en sorte que des personnes de cultures différentes et situées dans des endroits différents puissent mettre en commun et harmonisent leurs compétences pour livrer avec succès un projet ? Ces deux aspects, la virtualité et le multiculturalisme ont un certain impact sur la nature du travail en équipe.  Ils doivent par conséquent être pris en compte de plus en plus dans la gestion des équipes au travail.

Amener son équipe à collaborer et récolter les bénéfices d’une meilleure unité et performance de l’équipe est une compétence à développer !

Sources :

DOBA Business School

Gaskell, Adi , The 10 skills you need to thrive in the Fourth Industrial Revolution,  The Future of Jobs, World Economic Forum, 19 janvier 2016

New Study Finds That Collaboration Drives Workplace Performance, 22 juin, 2017

Références supplémentaires :
Brounstein, M. Managing Teams for Dummies, 19 août 2016
Belbin Team Roles, 11 octobre 2016
Designing Successful Business Teams, 11 octobre 2016
Vartiainen, M., Andriessen, J. H. E. Virtual Team-Working and Collaboration Technology. In N. Chmiel (Ed.). An Introduction to Work and Organizational Psychology, 2nd Ed. (p. 209-233). USA: Blackwell Publishing.
West, M. A. (2009). Effective Teams in Organizations. In N. Chmiel (Ed.). An Introduction to Work and Organizational Psychology, 2nd Ed. (p. 305-328).

Interne : Nouveau certificat en leadership pour militaires à l'Université de Montréal
Publication scientifique : fin de la naïveté des scientifiques?

Exprimez-vous !

*