Points de vue des enseignants et des étudiants sur l’intégration des technologies en classe

Un article de Campus Technology vient résumer les conclusions d’un important sondage international mené auprès des enseignants et des étudiants de niveau universitaire.  Les opinions des enseignants et des étudiants révèlent des attentes et préoccupations qui diffèrent d’un groupe à l’autre.

Produit par le groupe ECAR (EDUCAUSE Center for Analysis and Research), le rapport précise que les enseignants vont d’abord s’adresser aux services informatiques de leur institution pour du soutien technique, alors que les étudiants vont plutôt consulter leurs collègues d’études ou effectuer des recherches sur le web:

One obvious contrast between students and faculty is how they get tech support. « It is apparent from the responses that students have a DIY mentality when it comes to tech support, » said D. Christopher Brooks, ECAR’s director of research. « They search the internet or ask friends for help before they think of turning to help desk services on campus. » Faculty members, on the other hand, report seeking institutional help as their first option.

Ce constat en surprend plus d’un, car nombreux sont les services institutionnels qui tentent de prioriser l’offre de soutien aux étudiants:

« Yet most help desks are geared for student support, and not so much for faculty, » noted Jeffrey Pomerantz, ECAR senior researcher. « A discussion could be had about the service model. »

En ce qui a trait aux technologies utilisées en classe, l’utilisation par les enseignants des environnements numériques d’apprentissage (ENA) est généralement appréciée pour leurs fonctionnalités essentielles (ex. le dépôt de documents et l’évaluation des apprentissages), mais bien peu en font usage pour créer des activités interactives.

Les étudiants estiment que les enseignants maîtrisent relativement bien les technologies, mais l’absence d’un usage plus sophistiqué des outils dans les cours, notamment dans un contexte de formation hybride, semble les décevoir:

Students’ experiences with their instructors’ use of technology in the classroom are a mixed bag, the survey report revealed. « A majority of students said most of their instructors have adequate technology skills, use technology to enhance learning, and encourage the use of collaborative technology tools. However, students said fewer faculty use technology for sophisticated learning tasks (e.g., engagement, creative and critical thinking), and relatively few faculty ask students to use their own devices for in-class work. »

Les médias sociaux et les portfolios électroniques ont un peu moins la cote, alors que l’utilisation des portables en classe est maintenant devenu un incontournable.  Les tablettes sont moins présentes, alors que les téléphones intelligents sont de plus en plus utilisés et posent parfois des défis aux enseignants dans leur gestion de la classe.

Les auteurs du rapport suggèrent en conclusion de s’appuyer sur les résultats de la recherche en pédagogie pour prioriser la mise en production de technologies qui ont démontré leur efficacité pour soutenir l’apprentissage. Ils recommandent aussi d’offrir davantage de soutien aux enseignants voulant intégrer ces dernières à leur enseignement.

Le rapport complet est disponible pour téléchargement sur le site d’ECAR.

Source: Raths, David. Students, Faculty Have Contrasting Views of Classroom Technology, ECAR Surveys Find. Campus Technology, 6 novembre 2017.

Réussir la conception d'une formation à distance en recherche documentaire
La coopération au cœur du développement de l'intelligence artificielle: une entrevue avec Yoshua Bengio

Exprimez-vous !

*