Intégrer la formation sur la technologie blockchain dans les universités

C’est en consultant le plus récent palmarès des universités produit par le Times Higher Education (World University Rankings 2018) que j’apprends que plusieurs universités parmi les mieux cotées adoptent la technologie blockchain et l’intègrent à leurs programmes de formation.

Qu’est-ce que la technologie blockchain?  Associée d’abord au secteur financier avec l’émergence des cryptodevises (telles que le Bitcoin ou plus récemment Ethereum), la technologie sous-jacente permet de contrer la falsification des données et assurer l’intégrité des transactions au sein d’une base de données distribuée accessible à l’ensemble de ses usagers.  Certains analystes font référence à la notion de registre centralisé des transactions où la sécurité est assurée par la façon dont les différents éléments de la chaîne sont mathématiquement associés à l’ensemble auquel ils appartiennent.

Un article paru sur le site d’actualité sur les cryptodevises ETHNews présente une liste d’universités prestigieuses offrant des programmes et présentant des projets de recherche liés à la technologie blockchain, notamment l’Université de Cambridge, l’Imperial College London, UCLA, Cornell et la National University of Singapore.  Cette dernière a d’ailleurs établi un partenariat avec la multinationale IBM pour offrir des cours sur blockchain au baccalauréat en informatique:

“We see teaching blockchain technology as a very good fit in our Bachelor of Computing (Information Systems) degree programme. Our students are not only trained in programming, but also in enterprise platform design, development and deployment. Teaching blockchain technology as an advanced module is a natural, fitting choice.”

Une application intéressante de la technologie blockchain permet notamment de faciliter le partage d’algorithmes définissant des systèmes en intelligence artificielle (IA), de façon à éviter des modifications malveillantes au code en transit ou sur le site qui l’héberge.  Un nouveau service, SingularityNET, exploitant la technologie blockchain pour faciliter le partage des travaux de chercheurs en IA mais également pour permettre de financer leurs travaux, doit d’ailleurs être lancé prochainement.

Je vais suivre ces développements de près au cours des prochains mois.

Source: Daniell, Jordan. Times Higher Education Reveals Academia Is Adopting Blockchain Technology. ETHNews.com, 7 septembre 2017.

 

 

Plotagon Studio : outil d'animation 3D
L'engagement, le nouveau contrat social des universités

Exprimez-vous !

*