L’Université de Nantes partenaire Netflix dans un projet d’amélioration vidéo

La nouvelle n’est pas récente (un communiqué en faisait état en mars dernier) mais loin d’être banale. Elle a été relayée par ÉducPros fin août puisqu’elle a et aura, à n’en point douter, des répercussions importantes pour l’Université de Nantes.

Seules trois universités dans le monde (Université de Californie, Université du Texas à Austin et Université de Nantes) ont été sollicitées par Netflix pour travailler sur un projet d’amélioration de la vidéo et «… ont ainsi participé au développement du Dynamic Optimizer, un système d’encodage spécifique à Netflix, présenté en grande pompe en juin 2017 lors du Mobile World Congress, congrès mondial dédié aux technologies mobiles de Barcelone.»

C’est grâce à son équipe de chercheurs sur l’interaction et la perception de l’image IPI (Image Perception & Interaction), dirigée par le professeur Patrick Le Callet, que l’Université de Nantes s’est fait remarquer.

«Netflix nous a contactés de façon à ce que nous leur livrions certaines de nos connaissances, ainsi que pour valider la recette de leur système, détaille le scientifique. Mais ce sont eux qui détiennent l’intelligence globale, nous n’avons fait que donner une partie des clés.»

«Grâce à cette collaboration, via sa fondation, l’université a signé avec Netflix une convention de mécénat pluriannuelle. Si les montants ne sont pas communiqués, ce partenariat permet au laboratoire de financer plusieurs post-doctorats, ainsi que des postes d’ingénieurs, afin de poursuivre le développement des recherches du laboratoire. La seule exigence de l’entreprise ? Que les travaux effectués dans le cadre du mécénat soient développés en licence libre.»

Netflix ne se cache pas de vouloir développer de nouveaux marchés, tels les pays émergents qui ont des accès internet parfois peu performants. De fait, la technologie Dynamic Optimizer réduit la consommation de bande passante de moitié.

À l’ère du tout numérique, où la vidéo a une place de choix dans nos environnements immédiats et en formation, est-ce que cette technologie pourrait faciliter le développement et l’accès de formations en ligne au plus grand nombre?

Sources:

Authemayou, Céline, «Avec Netflix, l’Université de Nantes repense les codes de la vidéo en ligne», ÉducPros, 22 août 2017.

«Netflix améliore la compression de ses vidéos», HDnumérique.com, 7 mars 2017.

«Les chercheurs développent avec Netflix une technologie d’encodage vidéo pour smartphone», Actualités Université de Nantes, 16 mars 2017.

Guide: «La classe à l'envers pour apprendre à l'endroit»
Préparer les étudiants à une carrière à l'épreuve de l'automatisation

Exprimez-vous !

*