Quatre perceptions erronées qu’ont les étudiants à propos de l’apprentissage

Maryellen Weimer rapporte les propos de Stephen Linn Chew, professeur de psychologie au Howard College of Arts and Sciences de l’Université Samford, situé à Birmingham en Alabama.  Il est l’auteur d’un chapitre intitulé “Helping Students to Get the Most Out of Studying” dans le livre Applying science of learning in education: Infusing psychological science into the curriculum de Benassi, Overson et Hakala (éd.) (2014).  D’après Chew, voici quelques perceptions qui nuisent à l’état d’esprit qui permettraient aux étudiants de profiter davantage de leurs temps d’études.  Selon plusieurs étudiants…

  1.  l’apprentissage peut se faire rapidement: puisque les étudiants croient qu’ils peuvent lire un texte en diagonal et le comprendre, il faut que les enseignants leur proposent régulièrement des activités qui les obligent à interagir avec le matériel écrit.
  2. la connaissance se limite à des faits isolés: les étudiants mémorisent des définitions ou des concepts sans nécessairement les relier les uns aux autres.  Il faut les amener à faire ces liens: « The best way for teachers to correct this misconception is by using test questions that ask students to relate definitions, use definitions to construct arguments, or apply them to some situation. »
  3. la réussite dans un domaine dépend du talent inné plutôt que du travail assidu: pour apprendre, les étudiants doivent avoir un état d’esprit positif.  S’ils sont convaincus d’avance qu’ils sont moins forts dans une discipline, il risque de fournir moins d’efforts et d’abandonner à la première difficulté.  La rétroaction de l’enseignant est cruciale pour leur permettre de réaliser qu’ils sont forts dans certains domaines parce qu’ils s’y sont exercé davantage.
  4. il est possible d’être excellent au « multi-tâche », notamment pendant les cours ou l’étude: toutes les données de recherche démontrent que nous ne sommes jamais aussi efficaces à une tâche effectuée en parallèle à d’autres que lorsque nous nous concentrons sur une tâche unique.

Weimer suggère de ne pas simplement nommer ces perceptions erronées mais bien d’en faire plutôt la démonstration.

Source:  Weimer, Maryellen, « Four Student Misconceptions about Learning« , Faculty Focus, 26 juillet 2017 [reprise d’un article paru le 29 janvier 2014]

9 tendances de la formation en ligne pour 2017-2018?
L'achat de technologies éducatives rarement basé sur des données de recherche dans les collèges américains

Exprimez-vous !

*