Effet Trump + Brexit = montée de l’intelligence artificielle au Canada?

Lu dans La Presse + ce matin un article qui vient confirmer, chiffres à l’appui, ce que nous avions déjà souligné précédemment:  l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis ainsi que la sortie anticipée du Royaume-Uni de l’Union Européenne (le « Brexit ») viennent doper le développement de l’intelligence artificielle (IA) au Canada…  En effet, les demandes d’admission ont explosé dans les universités canadiennes offrant des programmes en lien avec l’IA:

Parole d’universitaires et d’investisseurs, l’élection de Donald Trump et le Brexit ont donné un élan inattendu à l’intelligence artificielle au Canada. « Nous sommes passés de 200 à 1000 candidats pour 50 places disponibles à notre faculté, résume Randy Goebel, professeur au département d’informatique de l’Université de l’Alberta. Le Canada a maintenant un réel avantage grâce au Brexit et au président Trump. »

Toutefois, le recrutement des meilleurs étudiants et professeurs demeure un défi selon Yoshua Bengio de l’Université de Montréal qui, rappelons-le, dirige l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal:

Pour le chercheur montréalais Yoshua Bengio, le défi est maintenant de recruter suffisamment de formateurs pour former à leur tour les nouveaux étudiants. « Le problème est en quelque sorte notre bande passante. Nous devons monter d’un cran, et une bonne partie de l’argent annoncé récemment par les gouvernements va être utilisé pour recruter de nouveaux professeurs. »

Source

Benessaieh, Karim. Trump et Brexit stimulent l’intelligence artificielle… au Canada. La Presse, 7 juin 2017.

 

Interne: La réalité virtuelle à l'Université d'Ottawa
Cahiers Pédagogiques sort un numéro sur la classe inversée

Exprimez-vous !

*