Le système de notation Réussite ou Échec : rapport d’étonnement

Le 21 mars 2017, à l’invitation du Centre de pédagogie en sciences de la santé de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, la professeure et médecin Claire Touchie (Département d’innovation en éducation médicale, Université d’Ottawa) a fait une présentation sur le système de notation Réussite ou Échec pour l’évaluation et le soutien des apprentissages.  Précisions que Mme Touchie est conseillère en chef en éducation médicale au Conseil médical du Canada (CMC).

Ce rapport d’étonnement comprend une liste d’éléments en lien avec le sujet qui m’ont interpelée.  Il ne faut surtout pas s’attendre à un résumé.

  • La compétence professionnelle est progressive, non permanente et contextuelle.
  • Quelques avantages du système de notation Réussite ou Échec
    • favorise l’autorégulation des apprentissages
    • permet la collaboration entre les étudiants, du fait, entre autres choses, que la compétition pour les notes n’existe pas dans ce système;
    • favorise une motivation à apprendre intrinsèque.
  • Les décisions (Réussite ou Échec) sont prises par des comités de compétences cliniques, dont une des tâches consiste à identifier les étudiants avec des difficultés et à leur faire une prescription personnalisée pour soutenir leur cheminement.
  • Pour que ce système fonctionne, il lui faut un bon programme d’évaluation et que chaque évaluation soit informative.

Enfin, en réponse à une question d’un participant sur la possibilité de faire coexister les deux systèmes de notation, la professeure Touchie a été claire : si on garde des notes dans un système Réussite ou Échec, « on va reculer ».

Créativité: entraîner l'esprit à transgresser les règles
L'intelligence artificielle, intelligence collective et innovation technologique

Exprimez-vous !

*