Amazon finance la recherche universitaire en reconnaissance du langage

Le géant du détail en ligne Amazon annonce un investissement majeur dans la recherche universitaire en créant le Alexa Fund Fellowship.  Ce fonds vise à faciliter le développement des technologies qui sous-tendent la reconnaissance du langage: la synthèse de la parole à partir du texte (« text to speech »), la conversation interactive assistée par l’intelligence artificielle, la reconnaissance automatisée de la parole et la compréhension du langage naturel.  Parmi les premiers récipiendaires du fonds, notons la présence de l’Université de Waterloo ainsi que des universités américaines Johns Hopkins, Carnegie Mellon et USC (University of Southern California), sélectionnés en raison de la qualité de leur travail en lien avec le transfert des technologies et leurs programmes d’entreprenariat:

“The initial cohort of universities was selected in part for the quality of their technology transfer and entrepreneurship programs, and we’re excited to work with them to support Alexa Fund Fellows interested in commercializing their work,” said Amazon VP Douglas Booms in a blog post today.

Ce fonds est financé en parallèle aux investissements existants de la compagnie de diverses initiatives du secteur privé.  On apprends d’ailleurs qu’un accélérateur de jeunes pousses dans le même domaine doit démarrer cet été à Seattle, alors que 10 compagnies se partageront 120 000$ en retour d’une part de 6% des revenus générés par les produits qui seront issus de leurs travaux.

Source: Johnson, Khari.  Amazon creates Alexa Fund Fellowship to support voice technology education and research. VentureBeat, 2 mars 2017.

Les sciences humaines numériques vues par trois professeurs : rapport d'étonnement
Si la formation désapprend la créativité et l'innovation, comment les raviver en classe?

Exprimez-vous !

*