S’adapter à l’accélération des changements technologiques

Dans cette période incertaine où l’automatisation et le développement de l’intelligence artificielle viennent bouleverser l’économie, un récent numéro du magazine The Economist se consacre à l’adaptation des travailleurs dans un contexte d’apprentissage tout au long de la vie (« lifelong learning »).  L’article d’introduction plaide pour une révolution en éducation qui aurait pour effet de faciliter l’accès à la formation de pointe, formation qui permet de développer des habiletés de plus en plus nécessaires pour suivre la cadence des changements technologiques qui vont en s’accélérant:

Today robotics and artificial intelligence call for another education revolution. This time, however, working lives are so lengthy and so fast-changing that simply cramming more schooling in at the start is not enough. People must also be able to acquire new skills throughout their careers.

L’article souligne que le modèle d’éducation classique – où les apprenants vont d’abord acquérir un diplôme pendant une période plus ou moins intensive pour ensuite se mettre à jour par le biais de formations au travail – devient difficile à maintenir.  Les personnes sont également de plus en plus laissées à elles-mêmes et doivent développer leur autonomie afin de se former tout au long de leur cheminement de carrière, en obtenant par exemple des micro-certifications par le biais de formations offertes dans le cadre de MOOCs (conçus conjointement par l’industrie et les universités) de façon autonome mais aussi avec le soutien de leurs employeurs:

But industry can help by steering people towards the skills it wants and by working with MOOCs and colleges to design courses that are relevant. Companies can also encourage their staff to learn. AT&T, a telecoms firm which wants to equip its workforce with digital skills, spends $30m a year on reimbursing employees’ tuition costs. Trade unions can play a useful role as organisers of lifelong learning, particularly for those—workers in small firms or the self-employed—for whom company-provided training is unlikely.

Comment assurer que tous auront une chance égale de se former et de pouvoir le faire en fonction de leurs préférences et de leurs moyens?  La question est lancée.

Source: Equipping people to stay ahead of technological change. Learning and Earning, The Economist, 14 janvier 2017.

La mouvance populiste inquiète et confond les universitaires
Un robot qui répond aux questions des étudiants

Exprimez-vous !

*