Pour des vidéos pérennes

Ma collègue Sonia Morin m’a transmis l’article «Extending the self-life of your instructional videos: six commons pitfalls to avoid» de Marie Norman, professeure associée à l’école de médecine et directrice du laboratoire Innovative Design for Education and Assessment (IDEA) de l’Université de Pittsburg, qui nous rappelle, à juste titre, qu’en production vidéo comme ailleurs, le temps est une denrée cruciale.

Pour éviter de gaspiller ce temps si précieux, il importe de bien planifier vos projets de capsules pédagogiques, mais surtout ne pas succomber à certaines tentations qui, si vous vous y laissez prendre, exigeront de vous encore plus de temps, même une fois la production terminée. Marie Norman l’a appris à ses dépens.

«Video is a wonderfully visual medium that opens up bold new opportunities for teaching and learning. But it’s also fairly rigid. Once recorded, videos are difficult to change without having to re-record from the beginning: a time and energy-consuming commitment. Thus, it’s wise to take a “measure twice, cut once” approach, planning and producing your video thoughtfully so the content stays current and allows you maximum flexibility for as long as possible.»

Voici quelques recommandations pour des vidéos pédagogiques durables et réutilisables.

  1. Éviter d’inclure des références à des contenus de cours passés ou à venir. Chaque capsule doit être pensée comme un tout autonome et autoportant.
  2. Évitez de numéroter ou d’utiliser une terminologie qui pourrait changer. Une identification neutre, une présentation plus générique, en rapport avec le contenu est préférable.
  3. Évitez d’inclure des liens ou des données volatiles qui risquent de changer et vous obliger à des vérifications, mises à jour régulières. Réservez ces informations à des médiums faciles à mettre à jour.
  4. Évitez de référer à une personne ou une institution précise. Nul n’est à l’abri des changements. Plutôt que de nommer monsieur X des bibliothèques de l’Université Y, parlez plutôt de la personne responsable des bibliothèque de l’université.
  5. Évitez les références aux événements du jour, car l’actualité (à moins d’être un événement historique) fait rapidement tomber en désuétude le contenu de vos capsules.
  6. Évitez de discuter des évaluations. Vos modes d’évaluation peuvent changer ou évoluer dans le temps.

Tenir compte de ces recommandations assurera longue vie à vos productions. Parallèlement, il existera toujours des  besoins de formation plus ponctuels (mises en garde, rappels, corrections, etc.) qui pourront aussi être répondus par la production de capsules. Savoir doser l’investissement en temps selon la durée de vie des vidéos à produire est l’équation à retenir et ce, dans tous les contextes.

Source

Norman, Marie, «Extending the self-life of your instructional videos: six commons pitfalls to avoid», Focus Faculty, 16 janvier 2017.

Interne: Microsoft investit en intelligence artificielle à l'Université McGill
«Réutilisation créative» des images de la bibliothèque publique de New-York

Exprimez-vous !

*