Notre veille en 2016 : les coups de coeur de nos rédacteurs

En guise de bilan de l’année passée, et afin de mieux envisager l’année à venir, nous avons demandé aux rédacteurs de L’éveilleur quelles dépêches publiées sur ce blogue en 2016 les avaient marqués.

Éric Chamberland, conseiller pédagogique et coordonnateur adjoint de la cellule de veille, a retenu la dépêche « Bienvenue à l’ère de la post-vérité… ».  Ce texte met en lumière un phénomène social inquiétant, d’autant plus qu’il concerne directement le milieu universitaire et celui de la recherche en général. Les experts ont tout un défi devant eux pour influencer l’opinion publique et les décideurs à adopter des positions qui sont cohérentes avec les faits.

Conseiller pédagogique en intégration des TIC, Marc Couture a particulièrement apprécié le regard prospectif offert par un rapport de l’Université Stanford qui fait un excellent bilan des impacts de l’intelligence artificielle.  Il en a parlé dans « L’intelligence artificielle et la vie en 2030: un regard sur les cent prochaines années ».  D’autre part, la dépêche « Contrôler l’honnêteté académique dans les examens à distance : la course aux outils technologiques » de Sonia Morin lui aura servi de référence pour des enseignants voulant en savoir plus sur les moyens de contrer le plagiat dans leurs cours.

Jean-Sébastien Dubé, coordonnateur de la veille (et l’auteur de ces lignes), aime bien sa dépêche intitulée « L’espace sacré de la salle de classe ». Alors que l’on cherche à renouveler la configuration des espaces d’apprentissage, il y voit le rappel d’une donnée fondamentale: les classes sont des lieux où l’on change des vies. Dans un autre ordre d’idée, des dépêches comme « Sans missions claires et affirmées, les universités sont condamnées à se faire dicter leur avenir »  [authentification requise] ou « Lancement de LinkedIn Learning » (par Marc Couture) le préoccupent parce qu’il croit que les universitaires ne perçoivent pas toujours les menaces qui les entourent…

Pour notre collègue Francheska Gaulin, coordonnatrice multimédia, « l’apprentissage passe par l’expérience, l’expérience passe par la réalité et la diversité ».  Elle a choisi des articles qui embrassent des préoccupations que les universités doivent garder en tête pour que leur offre de formation reste pertinente.  Avec « Harvard et Duke: Comment faire pour que la formation générale reste pertinente en 2016? » par Jean-Sébastien Dubé et sa propre contribution « Concordia ose un cours interdisciplinaire à 23 profs en mode classe inversée » [authentification requise], elle constate que des universités se questionnent et bousculent leurs pratiques à la lumière du monde actuel.

Sea Kim, conseiller pédagogique en conception de systèmes multimédias, est la plus récente addition à notre cellule de veille.  Il restera attentif à tout ce qui concerne la formation en ligne.  Il a particulièrement apprécié « Un site web pour aider à l’évaluation des compétences en formation à distance », rédigé par Véronique Tremblay.  On ne se demande pas pourquoi…

The Grad Student

Alain Mélançon, de l’Agence des relations internationales, a été particulièrement interpellé par « La génération K ou la génération Z anxieuse », un portrait de la génération Z qui « fait contraste avec les reluisantes présentations des firmes de ressources humaines et de marketing ».  Grand amateur de Lego, Alain a par ailleurs découvert @LEGOGradStudent qu’il apprécie pour la capacité de ce site humoristique à mettre en images les angoisses des étudiants aux études supérieures.

Sonia Morin, collègue qui s’intéresse notamment aux questions de lutte au plagiat, de propriété intellectuelle, de compétences numériques et de bonnes pratiques en recherche, mentionne à quelle point elle a été contente de trouver les propos de Florence Piron: «…[I]ls m’ont permis de mieux distinguer ce que je ressentais et pressentais par rapport au droit d’auteur et le droit collectif », explique-t-elle.  Elle en faisait état dans « Le droit d’auteur et le droit collectif à la culture et à la science : une question d’équilibre ».  Sonia avait aussi particulièrement apprécié cette vidéo de Michel Serres Autour de Petite Poucette suggérée le collègue Daniel Genest fin 2015.   Enfin, sur une note plus légère, elle recommande chaleureusement ces 20 minutes de rires assurés où John Oliver pourfend la manière dont certains médias américains traitent des informations scientifiques.

Par son coup de coeur, notre collègue Véronique Tremblay qui veille sur les questions de formation continue, nous ramène en janvier 2016.  Thierry Mandon, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche de France, rendait publique la liste des douze établissements sélectionnés pour participer à l’expérimentation sur la formation continue découlant du rapport de François Germinet.  Elle résume les propos de ce dernier dans «Entrevue avec François Germinet, président de Cergy-Pontoise et auteur d’un rapport sur la formation continue dans les universités françaises ».  Au cours de l’année, Véronique a continué à observer les différentes actions de ces douze établissements. Ils devaient produire à la fin de l’année un guide pratique de réussite à destination des autres universités françaises. Un dossier qui demeure donc à suivre en 2017.

Apprentissage expérientiel aux dépens de l'«académique"
Numérique en enseignement supérieur : une transformation encore très timide

Exprimez-vous !

*