Productions scientifiques en libre accès : le phénomène se répand.

Les trois organismes subventionnaires du Canada (CRSH, CRSNG et IRSC) ont pris position sur le libre accès aux publications scientifiques en adoptant en février 2015 la Politique sur le libre accès aux publications des résultats de la recherche.  On peut y lire que tout article publié dans une revue avec comité de lecture issu de travaux de recherche financés par l’un des trois organismes subventionnaires fédéraux doit être offert gratuitement en ligne dans les 12 mois suivant sa publication.

En 2014 l’Université de Sherbrooke crée ÉDUS, un lieu privilégié de la diffusion des connaissances, de la recherche et de l’innovation au sein de l’Université de Sherbrooke, qui offre des services de publication numérique de nature scientifique (essentiellement des actes de colloques et des revues scientifiques) sous format numérique à la communauté universitaire (professeures, professeurs, étudiantes et étudiants) et les rend disponibles en libre accès sur le site SavoirsUdeS.

Affaires universitaires nous apprend que l’Université Concordia vient de créer sa propre maison d’édition : Les Presses de l’Université Concordia.

Un article du Soleil d’aujourd’hui rapporte que l’Université Laval rend disponibles sur son portail CorpusUL plus d’un millier d’articles scientifiques de ses chercheurs et ce, depuis le printemps dernier, au moment même où elle se dote d’une Politique sur le libre accès aux publications des résultats de la recherche.

Voici un aperçu de quelques dépôts institutionnels universitaires au Québec (liste non exhaustive) :

Le 8 décembre, Inside Higher Ed annonçait le lancement d’une version beta de Humanities Commons par MLA (Modern Language Association), un réseau pour la publication scientifique des chercheurs en sciences humaines, où on trouve CORE (Commons Open Repository Exhange)

Pour mieux saisir le phénomène du libre accès en sciences, je recommande le rapport du groupe de travail sur le libre accès déposé à la Commission de l’enseignement et de la recherche de l’Université du Québec (2015) : Accroître la diffusion des connaissances par l’augmentation de l’accès aux productions scientifiques des chercheurs.

Rappelons que cette dépêche n’est qu’une fenêtre sur le phénomène du libre accès aux productions scientifiques.

Sources –

Flaherty, Colleen.  MLA Launches Humanities commonsInside Higher Ed. 8 décembre 2016

Cloutier, Patricia.  Plus de 1000 articles scientifiques en libre accès à l’ULLe Soleil.  6 décembre 2016.

Shen, Anqi.  L’Université Concordia se lance dans la publication en libre accèsAffaires universitaires.  28 novembre 2016.

CRSNG.  Politiques et lignes directrices – Libre accèsSite web du CRSNG.  Consulté le 9 décembre 2016.

Le numérique dans les universités : formation des professeurs et protection des données privées des étudiants
Le piratage est impossible à arrêter

Exprimez-vous !

*