Recruter des doctorants pour faciliter la transition numérique

Cette dépêche s’appuie sur une entrevue que Catherine de Coppet a réalisée avec Jean-François Pépin, délégué général du Cigref, un réseau associatif réunissant 140 grandes entreprises qui s’est donné pour mission de « développer la capacité des grandes entreprises à intégrer et maîtriser le numérique ».

Pépin, désireux d’accélérer la réflexion du Cigref sur la question du numérique, a eu l’idée d’introduire en son sein un doctorant via la CIFRE (Convention industrielle de formation par la recherche).  Il s’en félicite, car

[d]ès le premier recrutement de doctorant, mon équipe a compris ce que cela nous apportait. Un chercheur est capable, grâce à sa faculté à réaliser une bibliographie, de produire un nombre important de références internationales passionnantes, qui nous étaient généralement inconnues… Au Cigref, nous basions notre réflexion sur l’expérience concrète, « ici et maintenant » ; les chercheurs nous ont amené à penser « ailleurs et demain », ce qui nous a poussés à nous projeter à l’horizon 2020 !

Et si les premiers doctorants, en sciences sociales, se sont penchés sur l’usage des systèmes d’information, aujourd’hui, les doctorants sont recrutés afin de plancher sur l’intelligence artificielle et à son impact sur la gouvernance des entreprises.  Pépin reconnaît aux doctorants leur capacité à faire de la veille stratégique, ainsi que leur grande capacité d’adaptation et de transversalité.  Toutefois, il reconnaît du même souffle que les entreprises éprouvent de la difficulté à identifier les compétences des doctorants au-delà de leur sujet de thèse trop souvent extrêmement pointu et il leur recommande de faire preuve de la même audace que le Cigref : embauche des doctorants pour leur thèse et puis les embaucher par la suite dans l’entreprise.

Voilà une belle façon de mailler recherche et besoins des entreprises dans une perspective d’enrichissement mutuel.

Source – de Coppet, Catherine.  Jean-François Pépin : « Les DRH n’identifient pas les compétences des docteurs »EducPros.fr.  25 novembre 2016.

Comment rédiger un texte scientifique avec intégrité : un guide de l’ORI (Office of Research Integrity)
Interne - Semaine des cycles supérieurs à l’UQAM

Exprimez-vous !

*