Les impacts du «mobile-learning» sur la conception de cours

On s’en doute bien, une formation qui tient dans la main doit redoubler d’ingéniosité pour arriver à atteindre ces cibles et permettre de réels apprentissages.

Dans l’un de ses derniers numéros, Digital Academy Learning pose la question de l’impact des nouvelles façons de délivrer la formation (dont celle pour les appareils mobiles), sur la conception même des dispositifs de formation.

L’apprenant «mobile» n’est plus cet étudiant captif, assis entre quatre murs de classe. Il est en mouvement, dans le métro ou l’autobus, entouré de mille autres sollicitations. Pour s’engager et rester motivé, il doit  se sentir interpellé à tout instant…

Concevoir une formation dans un tel contexte relève de l’exploit, tant les contraintes sont grandes.

Contraintes techniques

Sur un écran de cellulaire, tout n’entre pas…

  • Oubliez les longs textes, synthétisez
  • Oubliez les animations Flash qui passent difficilement, privilégiez les formats MPEG, GIF, HTML5
  • Proposez des vidéos verticales
  • Ajoutez-y des sous-titres. L’apprenant dans un lieu public ne voudra ou ne pourra pas avoir son haut-parleur ouvert
  • Assurez-vous d’une bonne lisibilité, utilisez une taille de caractère 13 points ou +
  • Pensez flexibilité et réactivité (responsive design)

Contraintes d’attention et de motivation

L’apprenant est désormais actif et entouré d’autres stimulus…

  • Soignez fond et forme. Conjuguez interface ergonomique et contenus de qualité
  • Limitez les interactions aux actions pertinentes
  • Favorisez la progression de l’apprenant grâce à certains des principes de «gamification» qui le motiveront à compléter la formation
  • Gardez le contact avec l’apprenant en commentant, en encourageant, en reformulant, etc.

Malgré ces contraintes, cette modalité de livraison répond désormais à certains besoins des apprenants. J’ai pu le constater lors d’une activité de partage de type «bootcamp», lors du dernier colloque des conseillers et conseillères pédagogiques du Québec, où un membre de l’équipe du centre d’éducation permanente de l’Université de Moncton nous présentait un cours en ligne développé pour une clientèle d’ambulanciers pour lesquels l’employeur souhaitait rentabiliser les temps d’attente dans l’ambulance entre les appels d’urgence. Les modules du cours ont été conçus pour être :

  • accessibles en tout temps via un appareil mobile
  • faisables rapidement, donc très courts
  • pouvant être stoppés et repris à n’importe quel moment
  • ludiques, avec des avatars et scénarios d’apprentissage auxquels les ambulanciers et ambulancières pouvaient s’identifier

Comme quoi ce genre de défi de formation peut avoir sa pertinence et être relevé avec brio.

Sources: 

Jacubowicz, Lucas,«Les 7 impacts du digital sur le secteur de la formation», Journal du Net, 28 octobre 2016.

Digital Learning Academy, dossier sur le «mobile-learning», lettre de diffusion du 17 octobre 2016.

Hogle , Pamela, «Responsive design and vertival video add up to engaging elearning», Learning Solutions Magazine, 26 octobre 2016.

Intelligence artificielle et démocratie numérique
ALEKS: à l'intersection de l'apprentissage adaptatif et de l'intelligence artificielle

Commentaires

  1. Frédérique a écrit:

    Article très intéressant, merci pour cette veille que vous effectuez !

Exprimez-vous !

*