Pédagogique

5 trucs issus de la recherche pour aider les étudiants à mémoriser

Une professeure de psychologie cognitive offre ces conseils à ses étudiants et leur en démontre la validité:

  1. S’assurer de bien encoder l’information: les principaux problèmes de rappel proviennent de l’encodage.  Les étudiants ont intérêt à se concentrer sur l’information à retenir sans multitâche.
  2. Procéder à un traitement approfondi de l’information et à de l’auto-référence: l’information dont on a compris la signification et que l’on a pu associer à des expériences personnelles est mieux retenue.
  3. Générer ses propres exemples: selon une recherche, on retiendrait jusqu’à 36 % davantage d’information lorsque l’on a trouvé ses propres exemples plutôt que ceux offerts par le professeur.
  4. Contextualiser : de l’importance de se préparer pour ses cours « Without looking at material before class to create context, it is difficult for new material to make much sense. »
  5. Tester souvent: relire la même information serait moins efficace que de la lire une fois et de faire l’effort de s’en rappeler.  D’où l’intérêt de se faire souvent sonder en classe ou de s’auto-tester pendant l’étude.

Source: Herold, Debora, « Remembering to Learn: Five Factors for Improving Recall », Faculty Focus, 1er août 2016

L'espace sacré de la salle de classe
Approches pédagogiques: combien et pour quel impact?

À propos de l'auteur

Avatar

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé est coordonnateur de la veille et de la gestion des connaissances au SSF. C'est également le rédacteur en chef de L'éveilleur. De part ses fonctions, il se doit d'être touche-à-tout, mais il s'intéresse particulièrement à l’identification et au développement de compétences transversales (numériques et humaines), aux caractéristiques des nouvelles clientèles étudiantes, aux nouveaux espaces d'apprentissage, aux nouvelles formes de certification, ainsi qu'à l’intégration de récits à la formation.

Laisser un commentaire