Pédagogique

10 stratégies pour intégrer en classe l’enseignement basé sur les données probantes

L’Autralian Society for Evidence Based Teaching a produit ce guide de 39 pages dont les points saillants ont été traduits par le Réseau d’information pour la réussite scolaire (RIRE) du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ). Le RIRE a d’ailleurs préparé une infographie sur le sujet.  Les 10 stratégies recommandées sont:

  1. Avoir des objectifs clairement établis pour le cours (un plan des objectifs d’apprentissage visés plutôt que des activités à réaliser)
  2. Montrer et expliquer (auditif/visuel; exemples/contre-exemples)
  3. S’assurer de la compréhension (bases solides avant de poursuivre)
  4. Faire des liens graphiques (cartes conceptuelles, schémas, etc.)
  5. Beaucoup de pratique (révision, devoirs, exercices)
  6. Les rétroactions (qualifier et indiquer comment s’améliorer)
  7. Apprendre avec les pairs (travaux d’équipe bien structurés)
  8. Le temps de [qu’il faut pour] la maîtrise (apprentissage différencié)
  9. Les stratégies d’enseignement   [NDLR: mauvaise traduction] Enseigner des stratégies d’apprentissage (prise de notes, résolution de problèmes, rétention, etc.)
  10. La métacognition (montrer aux étudiants à choisir leurs stratégies d’apprentissage et à les ajuster au besoin)

Source:   Pageau, Laurie, « L’enseignement basé sur des données probantes : 10 stratégies et 30 moyens de le mettre en pratique dans vos classes », Réseau d’information sur la réussite éducative (RIRE), 19 juillet 2016

Approches pédagogiques: combien et pour quel impact?
À Harvard et SCU, des espaces configurables que l'on peut s'approprier

À propos de l'auteur

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé

Jean-Sébastien Dubé est coordonnateur de la veille et de la gestion des connaissances au SSF. C'est également le rédacteur en chef de L'éveilleur. De par ses fonctions, il se doit d'être touche-à-tout, mais il s'intéresse particulièrement à l’identification et au développement de compétences transversales (numériques et humaines), aux caractéristiques des nouvelles clientèles étudiantes, aux nouveaux espaces d'apprentissage, aux nouvelles formes de certification, ainsi qu'à l’intégration de récits à la formation.

Laisser un commentaire